×
Publicités
Publié le
10 mai 2011
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le duo Royer-Tolomei devra patienter pour reprendre Luxat Developpement

Publié le
10 mai 2011

En décembre dernier, la holding Luxat Developpement, qui chapeaute Pare Gabia, spécialiste de l’espadrille cousue main, et Luxat, qui travaille le mocassin intégral cousu main, a été placée en redressement judiciaire.

Tolomei, Royer
Les espadrilles Pare Gabia, dont la société a été créée en 1935, intéressent le groupe Royer - Photo: Pare Gabia

Le savoir-faire de chausseur des entreprises du Sud-Ouest attise quelques velléités d’acquisition. Ainsi le groupe Royer, en tandem avec le groupe de maroquinerie de luxe Tolomei, s’est positionné pour la reprise des sociétés.

"Je pense qu’il existe un très beau potentiel dans l’espadrille", précise Jacques Royer pour motiver cette volonté d’acquisition. Mais le patron du groupe Royer, qui possède notamment la marque Kickers et les licences Converse et New Balance, devra patienter pour intégrer le savoir-faire basque à sa structure. Le délibéré concernant l’offre de reprise a été repoussé au 23 mai.

Royer et Tolomei se sont positionnés pour reprendre les deux unités de production des sociétés Luxat et Pare Gabia basées à Briscous et Sainte-Marie-de-Gosse, dans les Pyrénées Atlantiques et les Landes. Pare Gabia avait lancé une première collection maroquinerie pour la saison été 2011.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com