×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
9 mars 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le fabricant de chapeaux italien Borsalino cherche des solutions pour faire face à ses difficultés.

Par
Reuters
Publié le
9 mars 2015

Le fabricant de chapeaux italien Borsalino, qui a coiffé des hommes politiques, des célébrités et des stars de cinéma, dont Humphrey Bogart dans Casablanca, cherche un moyen pour rester à flot malgré ses problèmes financiers.
 
Fondée en 1857 par la famille éponyme, Borsalino fait partie de ces petites maisons de mode italiennes qui comptent sur la renommée de leur marque mais ne disposent pas des compétences nécessaires en finance et en gestion pour générer de la croissance face à un marché national stagnant.


Borsalino


L'entreprise annonce dans un courrier électronique qu'« elle cherche une solution pour faire face aux difficultés financières de façon à pouvoir poursuivre son activité », mais ne donne pas davantage de détails, ni les raisons de ces problèmes financiers.
 
La presse italienne révélait que Borsalino, dont le siège social se trouve dans la petite ville du nord-ouest de l'Italie, Alessandria, avait déjà déposé une requête pour être placé sous concordat, bien que le PDG Marco Moccia ait affirmé qu'aucune décision n'avait encore été prise.

L'entreprise a accusé une perte nette de presque 22 millions d'euros en 2013, son bénéfice ayant chuté de 11 % à 13,6 millions d'euros.
 
La société, dont les chapeaux en feutre style « fedora » et les panamas en paille se vendent dans des boutiques haut de gamme partout dans le monde, compte neuf de ses magasins en Italie et en France.
 
« La demande de produits a augmenté, la clientèle internationale achète encore et les distributeurs ne boudent pas les campagnes de vente », affirmait un porte parole. En 2014, un accord de licence a été signé avec Bollman Hat Co pour la distribution aux Etats-Unis.
 
L'entreprise a apporté sa contribution au cinéma en 1970 avec le film de gangsters Borsalino, dans lequel jouent Alain Delon et Jean-Paul Belmondo, et qui a connu un tel succès qu´il a engendré une deuxième partie, Borsalino & Co. L'ex-président italien Giorgio Napolitano adore les chapeaux Borsalino et se rend souvent dans les boutiques de la marque à Rome.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.