×
Publicités
Par
AFP
Publié le
28 mars 2008
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le fisc russe réclamerait 18 millions d'euros à Procter & Gamble

Par
AFP
Publié le
28 mars 2008

Le fisc russe réclame au géant multinational des produits d'hygiène et de beauté, Procter and Gamble (P&G), des arriérés d'impôts et amendes pour une somme totale d'environ 18 millions d'euros, a rapporté vendredi 28 mars le quotidien russe Kommersant.


Pantene gamme 2008

La filiale russe de Procter and Gamble doit 482,6 millions de roubles (13 millions d'euros) au titre de l'impôt sur les bénéfices et de la TVA, précise le journal en disant se référer à une copie de la décision de l'inspection fiscale datant de décembre.

Procter and Gamble se voit également demander le versement d'une amende de 25,5 millions de roubles (70 000 euros) et des pénalités de 163,5 millions (4,4 millions d'euros).

Le fisc russe accuse cette filiale de distribution d'avoir réduit l'assiette de son impôt en augmentant ses dépenses par des versements faits à sa maison mère pour l'usage de la marque. Le fisc considère que seule une filiale de production a besoin d'une licence pour utiliser la marque, note le journal.

Le directeur des relations extérieures de P&G en Russie, Viktor Kromarenko, a confirmé à Kommersant avoir reçu la décision des services fiscaux et indiqué que la compagnie fasait appel, a précisé le journal.

M. Kromarenko, contacté par téléphone, n'était pas disponible vendredi 28 au matin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.