×
5 741
Fashion Jobs
Publié le
4 avr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Fonds de dotation Maison Mode Méditerranée décerne son grand prix à Louis-Gabriel Nouchi

Publié le
4 avr. 2022

Transformée en un fonds de dotation en juin 2020, l’institution marseillaise Maison Mode Méditerranée (MMM), initiée par Maryline Bellieud-Vigouroux en 1988, annonce six lauréats pour l’année 2022/23, qu'elle va financer à travers des bourses. L’appel à projets a rassemblé plus de 120 candidatures en provenance de quinze pays de la Méditerranée et de l’Afrique francophone, précise dans un communiqué l’institution, qui a décerné son grand prix au designer français Louis-Gabriel Nouchi.


Une création du lauréat Louis-Gabriel Nouchi pour l'automne-hiver 2022/23 - © PixelFormula


Dotées d’un total de 120.000 euros, les six bourses ont été attribuées dans les catégories "Global fashion brand" pour accompagner une marque de mode dans son développement, "Craft & Care" pour soutenir un projet de création et de valorisation de savoir-faire locaux et éthiques, "Heritage & Give-back" visant un projet d’apprentissage et de transmission de mode, et enfin "Recherche scientifique" pour aider des doctorants en études de mode. Celles-ci sont complétées par les bourses de deux partenaires: le Tajima Fashion Tech Prize et le Prix Fragonard Mode, Patrimoine(s) et Modernité.

Louis-Gabriel Nouchi, déjà lauréat de l’OpenMyMed 2018 (le concours organisé précédemment par MMM), remporte le grand prix (Global fashion brand) doté de 50.000 euros, ainsi que le Prix Fragonard pour la division mode, bénéficiant à ce titre d'une résidence d’artiste au sein des archives du parfumeur à Grasse autour de l’interprétation du boutis, un savoir-faire technique du patrimoine vestimentaire et provençal.

Sorti de l’Ecole nationale supérieure des arts visuels de La Cambre à Bruxelles en 2014, le jeune créateur français a lancé sa marque d’habillement masculin, LGN, avec le soutien du groupe immobilier Duval fin 2017. Depuis, il a lancé son e-shop, étoffé son univers et ouvert une première boutique en propre à Paris, où il propose un sportswear raffiné aux belles coupes, avec une vraie recherche dans les détails et les matières. A la tête du style aussi de la marque chinoise Joeone, il défile depuis quelques saisons dans la capitale.

La bourse "Craft & care", dotée de 30.000 euros, a été décernée à Patchouli Studio, marque genderfluid et artisanale fondée en 2020 par l’italien Andrea Zanola. L’association Itinérance des françaises Alexia Tronel et Caroline Perdrix (lauréate de la MMM en 2016), qui travaille à un projet de collection autour du patrimoine culturel marocain, a gagné la bourse "Heritage & Give-back" (20.000 euros), tandis que le doctorant Pierre-Jean Desemerie, dont la thèse porte sur le vêtement des femmes coloniales en Algérie, a obtenu la bourse "Recherche scientifique" (20.000 euros).

Enfin, le "Tajima Fashion Tech Prize a été remis par le spécialiste japonais de la broderie Tajima à la croate Marija Kulusic, déjà boursière du fonds de dotation MMM en 2020, tandis que le Prix Fragonard pour les accessoires a été octroyé à la française Emma Bruschi, qui s’était déjà distinguée en 2019 au festival de Hyères en remportant le prix 19M des Métiers d'art de Chanel.

Le jury, composé entre autres de Farida Khelfa, Serge Carreira (FHCM), Olivier Saillard, Françoise Montenay (Chanel), et Dominique Jacomet (IFM), a par ailleurs créé exceptionnellement deux prix "Fashion Enthousiasm" dotés de 5.000 euros chacun sur un an, afin de souligner "la qualité et l’originalité des projets" de la créatrice libanaise Cynthia Merhej, fondatrice de la marque Renaissance Renaissance, et du journaliste libanais du Vogue Arabia Joe Challita pour sa plateforme d’archives de mode Lebanese Fashion History.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com