×
6 272
Fashion Jobs
Publicités

Le fonds italien Sator s’empare de L’Autre Chose

Publié le
today 3 août 2016
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sator prend la majorité de L’Autre Chose, une jolie marque de souliers et de prêt-à-porter féminin italienne. Le fonds d’investissement était entré en 2013 au capital de Boccaccini, l’entreprise détenant L’Autre Chose, à hauteur de 49 %. Il a pris une participation supplémentaire de 35 %, montant ainsi à 84 %, annonce-t-il dans un communiqué. La famille Boccaccini garde les 16 % restants.

La page d'accueil du site marchand de L'Autre Chose - lautrechose.com

 
Dans la foulée, le fonds a nommé Erika Filipponi en tant qu’administrateur délégué (CEO) du label, tandis que Pier Luigi Rossi, manager de Sator, en devient le président. Erika Filipponi affiche une grande expérience dans le luxe puisqu’elle a travaillé notamment pour Salvatore Ferragamo comme directrice marketing pour le corporate et le retail.

Actif dans le private equity et l’immobilier, Sator a été fondé en 2007 par le banquier italien Matteo Arpe. Le fonds a investi entre autres dans le secteur bancaire et éditorial. Boccaccini constitue son unique participation dans la mode.

L’Autre Chose a été créée en 1987 par Alfredo Boccaccini, qui a repris l’entreprise familiale fondée en 1959 par son père. Située à Porto Sant'Elpidio, dans les Marches, patrie aussi du chausseur de luxe Tod’s, la société Boccaccini a depuis toujours été spécialisée dans la chaussure. Avec cette marque propre, la petite entreprise voulait proposer « autre chose » par rapport aux produits du marché.

Des modèles de souliers signés L'Autre Chose - lautrechose.com



Les premières collections de souliers se sont tout de suite distinguées par leur originalité, tout autant que par leur confort et leur qualité 100 % made in Italy, séduisant les acheteurs, mais aussi les créateurs tels que Patrick Cox, Martin Margiela ou encore Alexander McQueen, qui ont collaboré avec la marque.

De fil en aiguille, le label a grandi et s’est enrichi en 2005 d’une ligne de prêt-à-porter féminin, confiée à Michela Casadei, aujourd’hui directrice créative de la marque.

Distribuée dans les principaux marchés du monde, L’Autre Chose compte sept boutiques, dont cinq en Italie, une en Suisse et une en France, ainsi que son site marchand lautrechose.com.

La boutique L'Autre Chose à Milan


Le label a mis du temps à entrer sur le marché français, où était déjà active une marque d’habillement homonyme (Autre Chose). Ce n’est qu’en 2014, au moment de sa liquidation, que Boccaccini a pu en racheter le nom ainsi que la boutique située à Levallois-Perret.

Le groupe cherche activement à s’implanter aussi dans la capitale. Mais en attendant, l’adresse circule de bouche à oreille et ce point de vente aux portes de Paris draine déjà une clientèle de connaisseurs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com