×
5 864
Fashion Jobs
IRO
Directeur Réseau France (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE CLARINS
Contrôleur de Gestion Retail et E-Commerce - CDI - H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Développeur Sourcing Fournitures
CDI · PARIS
MAISON DEGAND
Inventory Control Manager
CDI · BRUXELLES
JULES
Category Manager Chemise Homme
CDI · ROUBAIX
CCLD RECRUTEMENT
Paris 2024
CDI · PARIS
CITY ONE
Referent Administration du Personnel - Prepaie H/F (CDD 6 Mois)
CDI · TREMBLAY-EN-FRANCE
FASHION EXPERT
Chargé(e) Administration du Personnel (H/F)
CDI · PARIS
FASHION EXPERT
Technicien Support de Proximite Retail
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Gestionnaire Formation
CDI · MONTPELLIER
CONCEPT RECRUTEMENT
Merchandise Planner Outlet Europe H/F
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Chef de Produit f/h
CDI · MONTPELLIER
AXENTIA
Controleur de Gestion Achats H/F
CDI · LES CÔTES-DE-SASSENAGE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Normalisation Luxe PAP (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit PAP Femme (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL
Commercial Textile PAP (H/F)
CDI · PARIS
DEPECH'MODE
Responsable Communication / PAP Moyen de Gamme / France
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Sénior Matières H/F
CDI · PARIS
RMS
Responsable Réseau Maison de Lingerie Française - H/F - Paris
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Lead Developer Logistique H/F - Base en Vendee
CDI · OLONNE-SUR-MER
SHOWROOMPRIVE.COM
Technicien Support Applicatif Logistique - H/F
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Developpeur .Net H/F - Base en Vendee
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
Publicités

Le G7 ouvre la voie à un accord international sur la taxation des géants du numérique

Par
AFP
Publié le
today 18 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les ministres des Finances du G7 ont trouvé jeudi un consensus en vue de taxer les géants du numérique, ouvrant la voie à un accord international, a indiqué la présidence française au terme de la réunion de Chantilly, au nord de Paris.


Le G7 Finances trouve un consensus ouvrant la voie à un accord international pour la taxation des géants du numérique - AFP/Archives / Eric Piermont


« Les ministres des Finances se sont mis d'accord sur l'urgence de faire face aux défis fiscaux posés par l'économie numérique », a affirmé la présidence française dans sa déclaration finale de la réunion du G7 Finances.

Le ministre français Bruno Le Maire s'est félicité de « cet accord » du G7 « pour taxer les activités sans présence physique, en particulier des activités numériques », a-t-il expliqué lors de la conférence de presse finale de la réunion. « C'est la première fois que les Etats membres du G7 se mettent d'accord sur ce principe », a-t-il souligné.

Ce consensus des sept économies les plus avancées donne un coup de pouce aux négociations qui ont lieu actuellement à l'OCDE pour trouver un accord international sur la taxation du numérique.

« Si nous ne trouvons pas d'accord au niveau du G7 sur les grands principes de la taxation du digital aujourd'hui ou demain, franchement ce sera difficile d'en trouver un entre 129 pays à l'OCDE », avait prévenu le ministre français avant l'ouverture de la réunion.

Or les Etats-Unis avaient durci leur position il y a une semaine en ouvrant une enquête qui pourrait conduire à des représailles contre la France pour sa décision d'imposer dès cette année les géants du numérique.

Lors de la conférence de presse, Bruno Le Maire s'est félicité des bonnes relations avec son homologue américain Steven Mnuchin, qualifiant les entretiens à Chantilly « d'amicaux ».

Face au risque de multiplication de projets de taxation des géants du numérique - par la France mais aussi d'autres pays comme le Royaume-Uni ou encore l'Espagne -, les Etats-Unis ont débloqué en début d'année les négociations au sein de l'OCDE, qui n'avaient pas avancé depuis plusieurs années.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.