Le gantier Georges Morand repasse sous l'étendard familial

Le groupe Leather in Motion (LIM) vient d'annoncer qu'il rétrocédait la totalité de l'entreprise de ganterie Georges Morand à la famille Morand après seulement deux ans d'union. Le groupe français, qui réalise un chiffre d'affaires de 47,2 millions d'euros, assure la conception, la fabrication et la distribution de produits d'équitation sur-mesure en Dordogne. Il avait acquis l'entreprise familiale en septembre 2017.


Frédéric Morand récupère désormais l'intégralité de l'entreprise familiale - © Laurent Borderie

L'objectif de cet achat était pourtant de miser sur le savoir-faire de l'entreprise familiale pour diversifier l'activité du groupe et s'ouvrir à d'autres marchés. Mais les plans du groupe LIM ne se sont pas déroulés tout à fait comme prévu. Après deux ans main dans la main, le spécialiste de l'équitation n'est pas parvenu à intégrer comme il le souhaitait le gantier à ses activités.

« C'est la première fois que l'on tentait une diversification dans un domaine différent du nôtre », indique Denis Dutto, secrétaire général du groupe LIM. « Avec Morand, nous nous sommes rendu compte qu'on ne s'adressait pas aux mêmes marchés et que nous n'avions pas la même façon d'aborder la clientèle ». Le spécialiste du cuir a donc choisi de recentrer son activité sur son savoir-faire principal, les produits d'équitation, et de rétrocéder l'intégralité du gantier Georges Morand à Frédéric et Nathalie Morand.

L'entreprise Morand, spécialisée dans les gants techniques et les gants de mode, emploie 24 personnes à Saint-Junien, dans le Limousin. Le gantier fournit notamment l'armée française et réalise un chiffre d'affaires annuel entre 2 et 3 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresLuxe - AccessoiresBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER