×
Publicités
Auteur :
Publié le
29 juil. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le GDS fait face à une nouvelle baisse de fréquentation

Auteur :
Publié le
29 juil. 2016

Le GDS a du mal à retrouver son souffle. Le salon allemand de la chaussure cherche la bonne formule, mais n’y arrive pas encore. Au cours de sa dernière édition, qui s’est tenue du 26 au 28 juillet, il n’a réuni que 12 500 détaillants, contre 15 500 un an plus tôt.

Le GDS n'a enregistré que 12 500 visiteurs. - Messe Düsseldorf


« Il y a eu beaucoup de changements, notamment de dates. En parallèle, les centrales d’achat ont leurs propres rendez-vous qui ont grandi. De plus, rien qu’en Allemagne, nous avons huit showrooms régionaux », commente-t-on chez Lowa. « Avec ces chiffres de fréquentation, la branche et nous aussi ne pouvons pas être satisfaits », commente sans détour Matthias Dornscheidt, patron de Messe Düsseldorf.

C’est vrai que le salon, avec trois halls et 740 marques, était compact. Auxquelles s'ajoutaient 180 exposants de Tag it !, dédié au private label.

« Ce salon est compliqué. Les dates sont trop tôt… On ressent le fait que les Belges sont déjà en vacances. Le Micam aussi sera tôt par rapport aux Italiens. Ensuite, il y a de nombreux salons régionaux et les acheteurs ont le choix, optant souvent pour une manifestation locale au détriment des grands rendez-vous. La question d’arrêter un salon n’est jamais facile à prendre pour une marque. Ainsi, j’ai eu un nouveau client polonais ce matin », commente Jorge Hernandez, directeur commercial et marketing de Art.

En 2013, le GDS avait changé ses dates, passant de septembre à juillet et de mars à février. « Ici, les visiteurs sont les chausseurs moyen de gamme. Or, pour les détaillants lifestyle du moyen-haut de gamme, les dates sont trop tôt. En général, ils commandent les collections de mode et ensuite complètent leurs silhouettes avec les chaussures et les accessoires. Pour nous du coup, la deuxième session à Paris est un meilleur salon », commente Erwan Leroux, agent pour Mexicana.

Le GDS donne rendez-vous du 7 au 9 février et ensuite du 25 au 27 juillet. Mais Matthias Dornscheid prévient que des discussions intensives auront lieu rapidement avec les industriels et les détaillants pour trouver la bonne formule.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com