×
6 426
Fashion Jobs
Publicités

Le géant Unilever veut utiliser moitié moins de plastique neuf d'ici 2025

Par
AFP
Publié le
today 7 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Haye, 7 oct 2019 (AFP) - Le géant de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever a annoncé lundi son engagement de réduire de moitié ses emballages en plastique neuf d'ici 2025, répondant à la pression croissante des consommateurs sur les multinationales en matière d'environnement.


Unilever


"D'ici 2025, Unilever garantira une réduction de moitié de ses emballages en plastique, et collectera et transformera plus d'emballages en plastique qu'il n'en commercialise", a déclaré dans un communiqué le groupe anglo-néerlandais, qui possède plus de 400 marques, dont Knorr, Lipton, Magnum, ou encore Dove.

Le groupe, dont l'"empreinte plastique" est d'environ 700 000 tonnes par an, veut accélérer l'utilisation de plastique recyclé et mettre fin à l'utilisation automatique d'emballages individuels des produits, tels que les glaces ou les savons.

"Le plastique a sa place, mais pas dans l'environnement. Nous ne pouvons réduire les déchets plastiques qu'en agissant rapidement et en prenant des mesures radicales", a affirmé le directeur général du groupe, Alan Jope.

"Nous devons introduire de nouveaux matériaux d'emballage innovants et développer de nouveaux modèles commerciaux, tels que les emballages réutilisables", et ceci avec "une rapidité et une intensité sans précédent", a-t-il ajouté, cité dans le communiqué.

Les grandes multinationales sont confrontées à une pression croissante des consommateurs à l'heure où la cause climatique prend une place de plus en plus importante dans le débat public.

Dix-neuf entreprises, parmi lesquelles Unilever, Nestlé, Google ou L'Oréal, ont présenté en septembre une "coalition" qui s'est engagée à protéger la biodiversité, au cours du sommet Action Climat des Nations unies à New York.

Unilever, qui emploie quelque 160 000 personnes dans le monde, s'est par ailleurs engagé en 2010, aux côtés d'autres grands groupes comme Nestlé, à atteindre l'objectif de zéro déforestation en une décennie avec une approche "responsable" pour choisir leurs fournisseurs de viande, huile de palme et soja, entre autres.

En janvier 2019, le géant anglo-néerlandais a annoncé acquérir la marque américaine de produits d'entretien respectueux de l'environnement The Laundress, après le rachat en décembre d'un boucher végétarien néerlandais, De Vegetarische Slager.

cvo/jul

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.