×
5 357
Fashion Jobs
Par
Reuters
Publié le
28 juin 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le gouvernement revoit à la baisse sa prévision de croissance française pour 2022

Par
Reuters
Publié le
28 juin 2022

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a nettement revu à la baisse mardi sa prévision de croissance pour l'économie française cette année, tout en maintenant sa perspective de déficit budgétaire en dépit de milliards d'euros de dépenses supplémentaires pour lutter contre les effets de l'inflation, en raison de rentrées fiscales plus importantes que prévu.


Reuters



La croissance du produit intérieur brut (PIB) de la France est désormais attendue à 2,5% cette année, contre une prévision précédente de 4%, a déclaré le ministère des Finances, qui cite le double impact de la vague Omicron de l'épidémie de COVID-19 en début d'année et de l'offensive de la Russie en Ukraine.

Il s'agit d'une prévision légèrement plus optimiste que celles de la Banque de France et de l'Insee, qui tablent tous les deux sur une croissance de 2,3% cette année. En dépit de cette révision à la baisse, Bercy dit toujours s'attendre à ce que le déficit budgétaire représente 5% du PIB, comme anticipé au moment d'établir le budget 2022.

"On est à 5% alors que les conditions économiques ont évolué, notamment parce qu'on a un bon dynamisme des recettes, non seulement fiscales, mais aussi sociales", a déclaré un représentant du ministère des Finances, évaluant à environ 50 milliards d'euros les recettes supplémentaires.
Le gouvernement doit présenter, en milieu de semaine prochaine, une version amendée du budget 2022 sur la base des nouvelles perspectives de croissance ainsi que de nouvelles aides à destination des ménages pour faire face à la flambée des prix de l'énergie.

Alors que plus de 25 milliards d'euros de mesures anti-inflation ont déjà été déployées par le gouvernement, le nouvel ensemble d'aides devrait être d'un montant similaire, selon des informations de presse que Bercy n'a pas contestées.

Le ministère des Finances s'attend à ce que l'inflation en France s'établisse cette année à une moyenne de 5%, tandis que la dette publique devrait atteindre 112% du PIB contre une précédente estimation de 113,5%.



(Reportage Leigh Thomas, version française Jean Terzian)

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.

Tags :
Industrie