×
Publié le
10 nov. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Green Friday, un mouvement soutenu davantage dans les intentions que dans les faits

Publié le
10 nov. 2020

Initié en 2017, le Green Friday, mouvement alternatif au Black Friday pour inciter à consommer plus engagé, célèbre fin novembre sa quatrième édition sur fond de pandémie mondiale qui a fait exploser les ventes en ligne et changé les priorités d'achats des consommateurs. A priori, la crise du Covid devrait bénéficier à une telle initiative. Pourtant, comme le montre un nouveau sondage Yougov, opposer le Green Friday au Black Friday s'apparente encore à un combat digne de celui de David contre Goliath. 


AFP


Prévue pour le 27 novembre, l'édition 2020 du célèbre événement promotionnel Black Friday risque de prendre une tournure inédite avec le confinement. Et probablement de faire la part belle aux plateformes e-commerce en tout genre. Pourtant, le Black Friday,  de plus en plus décrié pour son outrageux consumérisme, perd un peu de son éclat depuis ces dernières années. Des mouvements alternatifs à cette pluie de promos commencent à faire parler d'eux. En France, le plus célèbre est sans doute le Green Friday.

La question est de savoir si, dans ce millésime marqué par la pandémie, la consommation engagée sera toujours autant au rendez-vous. Soucieux de prendre la température auprès des consommateurs français, le site L'Internaute a commandé un sondage Yougov*, dont les résultats ont été publiés le 5 novembre. 

Bilan des courses: 47% des sondés ont toujours une bonne image du Black Friday, et en particulier les 18-34 ans (62%). En effet, près de deux sondés sur trois situés dans cette tranche d'âge (65%) ne cachent pas leur intention d'effectuer des achats sur internet cette année (contre 44% de la population nationale). Sans surprise, Amazon arrive largement en tête (68%) des plateformes e-commerce les plus plébiscitées, suivi de Sephora (34%), La Fnac (31%), Zalando (29%) et Cdisount (27%).

En dépit de cet engouement apparent, 60% considèrent tout de même que le Black Friday est une source de gaspillage. Près d'un Français sur deux va même jusqu'à dire que les marques "devraient boycotter l'événement" (47%).

Bien plus jeune que le Black Friday et surtout plus confidentiel, le Green Friday reste toutefois minoritaire dans l'intention d'achat des Français: si 71% d'entre eux se disent "favorables" à l'initiative, seuls 23% soutiendront le mouvement en ne participant pas au Black Friday. 

En 2019, ce sont près de 400 structures qui ont participé à l'opération Green Friday en faisant la promotion d'une consommation responsable et raisonnée. Concrètement, le dernier vendredi du mois de novembre, les entreprises qui souscrivent à l'initiative s’engagent à ne pas proposer de réductions à leurs clients et à reverser 10% de leur chiffre d’affaires de la journée au profit d’associations engagées dans la protection de l'environnement et des droits humains (Zero Waste France, Halte à l’Obsolescence Programmée, Les Amis de la Terre et Ethique sur l’étiquette...).  Parmi les adhérents au Green Friday, on trouve des marques comme Maison Jeanne, La vie est belt ou encore Altermundi. Mais encore peu de grands acteurs du commerce en ligne.

*Enquête réalisée du 28 au 29 octobre 2020 auprès de 1 030 Français âgés de 18 ans et plus.




La rédaction avec ETX Studio
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com