Le groupe Cortefiel préparerait son retour en Bourse

Le groupe Cortefiel relance le projet d’une cotation à la Bourse espagnole. Le distributeur madrilène, qui totalise près de 2 000 points de vente dans 80 pays (dont 1 200 en propre) à travers ses enseignes Cortefiel, Springfield, Women’Secret, Pedro del Hierro et Fifty Factory, s’est pour se faire entouré de trois banques d’investissement, selon le quotidien économique espagnol l’Expansion, à savoir Morgan Stanley, Credit Suisse et Nomura. Il prévoit ce retour pour le second semestre 2018, treize ans après s'être retiré des marchés financiers.


Un récent magasin Springfield ouvert à Bangalore, en Inde. - Cortefiel

Le groupe Cortefiel a été coté à la Bourse de Madrid de 1994 jusqu’en 2005, année de l’OPA menée par les fonds d’investissement PAI Partners, CVC et Permira pour acquérir le groupe d’habillement.

En juillet dernier, les fonds PAI Partners et CVC se sont entendus avec le fonds Permira pour racheter à ce dernier les parts qu’il détenait au sein du groupe Cortefiel (soit 33 % du capital), et ainsi détenir chacun 50 % du capital.

Il faut rappeler qu’en 2016, les trois fonds avaient décidé d’annuler un projet de réintroduction en Bourse du groupe espagnol en raison de l'incertitude régnant sur les marchés financiers, mais aussi de la situation politique en Espagne. Les deux propriétaires de la société relanceraient à nouveau ce processus, après avoir aussi repensé le parc de magasins et multiplié les projets de développement.  

Le distributeur espagnol est engagé dans un plan d’expansion à l’international, tout autant en propre qu’en franchise au plus grand export. Il a par exemple pour projet de quadrupler le parc de son enseigne de lingerie Women’secret en France d’ici 2021, et d'ajouter une dizaine d'adresses cette année en Russie. 

Le groupe ibérique enregistre des résultats encourageants. Au cours de l'exercice 2016/17, clos au 28 février 2017,  Cortefiel a réduit sa dette de 900 à 556 millions d’euros, et a vu ses ventes progresser de 3,1 %, à 1,13 milliard d'euros. Sur les neuf premiers mois de l'exercice en cours, son chiffre d’affaires a augmenté de 4 %, tandis que ses revenus générés par le e-commerce bondissent de 33,4 %, et que son résultat brut d’exploitation affiche une hausse de 81 %, à 110,9 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLingerieMode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER