×
Publié le
20 janv. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Artemis investit dans l'américain Goat

Publié le
20 janv. 2021

Depuis plusieurs années, François-Henri Pinault ne cache pas son intérêt pour les nouveaux modèles liés à l'activité de vente de produits de seconde main dans le luxe. Le PDG de Kering concrétise cet intérêt en prenant une participation dans le groupe américain Goat, basé à Los Angeles. Pour l'heure le groupe français n'a pas précisé le montant de cette participation présentée comme "stratégique", dans un communiqué.


Le groupe Artemis a choisi d'investir dans le groupe américain Goat - Goat Group



Avec ses quelque 30 millions de membres et 600.000 revendeurs dans le monde entier, le groupe Goat, qui exploite les sociétés Goat, Flight CLub et Alias, est devenu en seulement cinq ans un acteur fort du secteur de la sneakers, mais aussi de la mode.

Son modèle, imaginé par les fondateurs Daishin Sugano et Eddy Lu, axé en premier lieu sur le digital, mêle produits neufs et revente. D'abord spécialiste des sneakers, Goat s'est développé sur les autres axes mode des vêtements et des accessoires. Et, avec l'appui de ce nouveau partenaire, entend monter en puissance.

"Le groupe Artemis est l'un des investisseurs les plus influents et les plus prestigieux de la mode et du luxe, et leur investissement dans Goat est une nouvelle étape importante alors que nous doublons notre proposition dans les vêtements et les nouvelles catégories", a déclaré Eddy Lu, cofondateur et PDG du groupe Goat. "En tant qu'investisseur stratégique dans Goat, le groupe Artemis nous aidera à accélérer notre croissance, en particulier dans les vêtements de mode".

Plusieurs marques du groupe Kering, comme Balenciaga et Alexander McQueen, sont déjà présentes sur la plateforme et des accords ont déjà été tissés. Mais cet investissement pourrait ouvrir une accélération des relations entre les deux groupes.

"Goat a réussi à établir une marque distinctive, avec une croissance rapide, auprès de dizaines de millions de jeunes consommateurs de luxe, explique François-Henri Pinault, dans un communiqué. Notre investissement reflète notre confiance en leur modèle commercial et la puissance de leur technologie et de leur plateforme pour raconter l'histoire de nos marques".

La prise de participation du groupe Artémis est officialisée en ce début 2021, alors que le groupe Goat avait annoncé en septembre dernier une levée de 100 millions de dollars au cours d'un cinquième tour de table, la valorisant à 1,75 milliard de dollars. La plateforme californienne, qui compte aussi 13 points de vente physiques en Amérique, en Europe et en Asie, avait notamment attiré ces dernières années
D1 Capital Partners, Accel, Foot Locker, Index et Upfront Ventures.

Significatif sur un plan commercial, cette prise de participation est aussi un message fort aux investisseurs, montrant que Goat attire les investisseurs les plus prestigieux. Les acteurs de la vente d'articles d'occasion (déjà portés ou collectors) attisent actuellement les convoitises des investisseurs. Entre l'entrée en Bourse de Poshmark, le développement de TheRealReal ou les levées de fonds de StockX, le concurrent direct de Goat,  ces acteurs sont aussi en compétition pour apparaître comme celui qui deviendra l'Amazon du segment.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com