×
4 955
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
25 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Blissed s'essaie au féminin avec Joseph In

Publié le
25 févr. 2020

Depuis Marseille, la société de mode fait parler d’elle. Fondé en 2001, cet ancien spécialiste des licences a pris un virage en 2012 en lançant sa propre marque pour l’homme et l’enfant sous le nom American People. Sur un créneau mode lifestyle au rapport qualité/prix bien ficelé, le label compte actuellement 500 points de vente multimarques en France et depuis peu en Europe (Allemagne, Italie, Portugal, Espagne …).
 

Collection automne-hiver 2020/21 - Joseph In


Aujourd’hui, le groupe Blissed récidive et s'introduit sur le créneau féminin avec Joseph In. Lancée avec une collection capsule pour l’été 2020 comprenant une trentaine de modèles, la marque s’apprête à prendre de l'ampleur pour l’hiver 2020. De fait, une directrice artistique venue de chez Kaporal a été recrutée il y a deux mois en vue de développer les collections et d’affirmer le style.
 
"Nous suivons la même recette qui a fait le succès d’American People, confie Philippe Adda, directeur des ventes et responsable grands comptes du groupe Blissed. Nous réfléchissons en looks et proposons des pièces de qualité qui possèdent toujours une touche mode. La saison hiver, qui est en cours de commercialisation, décline environ une centaine de références."

"Mom Jeans" revisité à 39 €, esprit rock et vintage avec des chemises en denim (35 €) et des pièces en faux cuir (69 €) ou encore esprit sport avec des jeggings (25 €) et des sweats rehaussés de logo : la palette est large et complète.
 
Portée par la réputation de son grand frère, et disposant des mêmes outils, Joseph In s’appuie sur dix agents nationaux et vient déjà en complément sur certains points de vente d’American People quand elle n’ouvre pas de nouveaux marchés.

"Très clairement, le challenge avec Joseph In est d’aller vers l’export", souligne Philippe Adda. Une belle opportunité de développement pour le groupe Blissed qui poursuit toujours en parallèle une activité de private label qui représente environ 30 à 40 % du chiffre d’affaires, non communiqué, du groupe.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com