×
Publicités
Par
AFP
Publié le
24 oct. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe britannique Frasers augmente ses parts dans Hugo Boss et Asos

Par
AFP
Publié le
24 oct. 2022

Le groupe d'habillement britannique Frasers a dévoilé lundi qu'il augmentait ses parts dans son rival Asos et chez l'allemand Hugo Boss, dont il devient l'un des principaux actionnaires.


Hugo



Frasers, fondé par le magnat britannique des vêtements Mike Ashley, "est heureux d'annoncer qu'il a récemment augmenté son investissement" "stratégique" dans Hugo Boss, selon un communiqué.

Frasers détient à présent 4,3% des actions d'Hugo Boss et à travers la vente d'options, l'équivalent de 28,5% supplémentaires, ajoute ce communiqué, précisant que le tout représente un investissement de quelque 960 millions d'euros.

Mike Ashley, en train de passer la totalité des rênes opérationnels de son groupe à son gendre Michael Murray, était entré en 2020 au capital d'Hugo Boss.

Frasers, qui met en avant "de grandes ambitions pour faire grandir l'entreprise à l'intérieur et à l'extérieur du Royaume-Uni", a par ailleurs annoncé avoir augmenté à 5,1% sa part dans son concurrent britannique, le groupe de vente en ligne de vêtements à bas prix Asos.

"Le groupe cherche clairement à se diversifier à travers à la fois le haut de gamme avec Hugo Boss et loin des troubles des commerces traditionnels avec Asos", note Victoria Scholar, analyste de Interactive Investor.

L'action de Frasers Group prenait 1,45% à 630,00 pence vers 14H20 GMT mais elle suit une tendance baissière depuis un sommet en juillet, et reste en baisse sur un an. Mike Ashley avait annoncé il y a un mois qu'il allait quitter en octobre le conseil d'administration de Frasers mais qu'il injectait 100 millions de livres de fonds dans le groupe.

Frasers Group comprend les enseignes Sports Direct, House of Fraser, ou Agent provocateur et emploie plus de 25.000 personnes. Mike Ashley, ex-propriétaire du club de football de Newcastle, est connu pour avoir bâti son empire du commerce en rachetant des enseignes en difficulté qu'il tente de redresser via des restructurations.

La réputation de Sports Direct a souvent été assombrie par ses pratiques sociales, qui ont fait l'objet de vives critiques par le passé notamment sur les conditions de travail de ses salariés. Asos avait pour sa part dévoilé la semaine dernière être tombé dans le rouge lors de son exercice achevé le 31 août, la crise du coût de la vie se faisant sentir sur ses clients.

Londres, 24 oct 2022 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.