×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
14 sept. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Capri compte sur Versace pour relancer ses activités

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
14 sept. 2020

Le groupe de mode new-yorkais Capri Holdings Ltd. a révélé la semaine passée des plans ambitieux pour sa marque Versace. Une stratégie qui doit lui permettre de relancer ses affaires dans l'ère post-Covid.


Le groupe Capri compte sur sa marque Versace pour relancer ses activités - Photo : Capri Holdings Ltd. - Capri Holdings Ltd.

 
Dans le cadre d'une intervention à la Goldman Sachs Retail Conference, la société a précisé qu'après une baisse notable liée à la pandémie entre janvier et avril, ses ventes au détail ont commencé à se redresser dès le mois de mai, et qu'elles ont connu une amélioration séquentielle au premier et au deuxième trimestres.

Le groupe, qui possède également les marques Jimmy Choo et Michael Kors, attribue sa progression au cours de cette période pourtant difficile à une combinaison de facteurs : solidité de l'engagement des consommateurs, puissance de son réseau de distribution mondial et valeur de ses trois marques, toutes encore dirigées par leurs fondateurs, dont Versace.

"En ce moment, Versace se prépare à présenter sa prochaine collection, ce qui est extraordinaire compte tenu de ce qui se passe dans le monde à l'heure actuelle", remarque le PDG et président de Capri, John D. Idol, lors de la conférence virtuelle. "Voilà une entreprise, une marque et une maison de luxe encore pilotée par l'un de ses fondateurs, Donatella Versace, dont le message et l'influence sont uniques dans le monde de la mode. Nous avons l'intention d'en tirer le meilleur parti en nous concentrant précisément sur ces qualités".

Objectif : deux milliards de dollars



Rien d'étonnant, donc, à ce que les projets de Capri pour l'avenir impliquent des objectifs précis pour la marque milanaise. La société new-yorkaise a l'intention de faire progresser les ventes annuelles de Versace jusqu'à deux milliards de dollars.

Pour ce faire, Capri prévoit de capitaliser sur la dynamique de la marque de luxe et sur ses initiatives marketing, tout en accélérant le développement de ses activités e-commerce et de sa stratégie omnicanale, et en augmentant sa présence physique à 300 magasins dans le monde entier. Le groupe de mode a également l'intention de développer les gammes d'accessoires et de chaussures de Versace pour qu'ils représentent 60 % de son chiffre d'affaires, afin que ces catégories déjà très performantes renforcent le chiffre d'affaires de la société.

Cette solide performance pourrait contribuer à combler une partie du manque à gagner des marques Jimmy Choo et Michael Kors, qui ont perdu à elles deux 731 millions de dollars (615,8 millions d'euros) au cours des deux derniers trimestres.

Les plans de Capri pour Jimmy Choo consistent à faire passer le chiffre d'affaires annuel de la marque à un milliard de dollars, à accélérer sa pénétration du marché des baskets de luxe et à stimuler le développement du e-commerce et de la distribution omnicanale. Là aussi, le groupe a l'intention d'étendre la présence du label à 300 magasins dans le monde, tandis que les accessoires devraient représenter prochainement 50 % des revenus de la marque.
 
Chez Michael Kors — la plus importante marque du portefeuille de Capri — l'objectif est de renouer avec la croissance. Selon Capri, il s'agira de renforcer l'engagement des clients sur ses produits "signature", tout en continuant à s'appuyer sur la forte croissance e-commerce du label. La société a également l'intention de doubler les revenus de Michael Kors en Asie et de développer son offre masculine.

Toutes marques confondues, Capri souhaite atteindre un chiffre d'affaires annuel de sept milliards de dollars et exploiter un total de 1.300 magasins dans le monde.

La société a annoncé des revenus totaux de 451 millions de dollars (379,8 millions d'euros) au cours du premier trimestre, qui a pris fin le 27 juin 2020, en baisse de 66,5 % par rapport à la même période de l'exercice précédent, tandis que sa perte nette a atteint 180 millions de dollars (151,6 millions d'euros), soit 1,21 dollar par action diluée.

Cette baisse trimestrielle a été moins catastrophique que prévu, grâce à une hausse des ventes e-commerce et à une reprise de la demande pour les produits Versace et Jimmy Choo en Chine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com