×
Par
AFP
Publié le
9 oct. 2008
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe détenteur des jeans Lois placé en liquidation judiciaire

Par
AFP
Publié le
9 oct. 2008

MADRID, 8 oct 2008 (AFP) - Le groupe textile espagnol Saez Merino, connu pour sa marque de jeans Lois, va se placer en liquidation judiciaire après quatre ans de déclin, selon des sources syndicales citées mercredi 8 octobre par plusieurs médias espagnols.


Modèles Lois automne-hiver 2008/2009

L'AFP n'a pu obtenir immédiatement la confirmation de cette information auprès du groupe espagnol et des syndicats.

Celui-ci a déposé mercredi une demande de mise en liquidation pour ses deux sites dans la région de Valence, Benaguasil et Daimiel, employant un total de 350 personnes, auprès du tribunal de commerce de Valence (est), selon des sources syndicales citées par les médias.

La direction a annoncé mardi au comité d'entreprise cette mise en liquidation, en expliquant que le groupe ne pouvait plus "faire face à ses dettes" et que cette procédure était préférable à un alourdissement de l'endettement, selon ces sources.

Ce groupe, en difficultés depuis plusieurs années avait déjà fermé quatre usines et licencié 542 personnes en 2004, puis procédé à une nouvelle vague de licenciements et de fermetures en 2006, remerciant les deux tiers de ses 1 000 employés restant.

Saez Merino a créé en 1962 la marque Lois (d'après le prénom d'un membre de la famille, Luis, ndlr) qui est devenue l'une des marques de jeans les plus connues au monde avec Levi's, Wrangler et Lee. Le groupe détient aussi les marques de jeans Cimarron, Caster et Caroche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.