×
6 199
Fashion Jobs
Publicités

Le groupe Eram se dote d’un tiers-lieu pour accompagner sa transformation

Publié le
today 26 oct. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

C’est au sixième étage d’un immeuble ultra-moderne dans le bouillonnant quartier de l’Ile de Nantes que le groupe Eram a choisi de s’offrir une respiration, soit un lieu pensé pour échanger et trouver des clés afin de faire évoluer son business sur un marché de l’habillement et de la chaussure en mutation. Baptisé Sixième Ciel, cet espace de 300 mètres carrés est constitué d’un open space de bureaux et de lieux de réunion, avec l’objectif d’accueillir d'autres acteurs.


L'immeuble se situe au 3, place Albert-Camus, à Nantes. - Groupe Eram


« Ce n’est pas un nouveau siège, mais un lieu annexe d’expérimentation ouvert à nos collaborateurs et à des tiers, au cœur du quartier de la création et du numérique à Nantes », exprime Renaud Montin, directeur marketing et digital des enseignes Eram, Texto et Mellow Yellow, également devenu depuis un an directeur de la transformation numérique du groupe, dont les bases sont situées depuis 1932 à Saint-Pierre-Montlimart, dans le Maine-et-Loire. 

Cet espace collaboratif, que l’on appelle aussi un tiers-lieu, vise notamment à identifier des initiatives portées par des start-up pour les appliquer à l’une des dix marques (Eram, Bocage, Gémo, TBS, Mellow Yellow…) dans le but de les engager davantage vers une mode durable. 

Un appel à candidature a été lancé dans les domaines de l’écoconception (nouveaux matériaux, recyclage…), de la production (traçabilité, fabrication à la demande…), et du commerce responsable. Ce projet s'inscrit dans sa démarche globale du groupe baptisée « Change for Good », centrée sur l'écoresponsabilité de son modèle. Un jury composé de membres du groupe, à l’instar du directeur général de Gémo, Hubert Aubry, mais aussi de dirigeants extérieurs comme Catherine Filoche, secrétaire générale de Maisons du Monde, a pour mission de choisir les initiatives retenues.

Les porteurs de projets s’installeront dans le bureau et verront leur expérimentation financée par l’un des labels du groupe. Pour y parvenir, ceux-ci doivent remplir un questionnaire pour le 16 novembre prochain, tandis que la soutenance est fixée au 12 décembre pour que le premier cycle de travail soit ainsi lancé en janvier 2019.

Le groupe Eram, qui s’est séparé l’an dernier du pôle Agora Distribution (Tati, Fabio Lucci, Gigastore et Degrif'Mania), emploie 7 000 personnes et compte en tout 1 100 points de vente à travers le monde. Il réaliserait, selon L’Expansion, 1,2 milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com