×
Publié le
23 avr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Eram se lance dans le démantèlement des chaussures non réutilisables

Publié le
23 avr. 2021

Chaque année depuis dix ans, l’éco-organsime de la filière textile Refashion (ex-Eco-TLC) incite les entreprises du secteur à développer de nouvelles solutions plus durables dans le cadre de son Challenge Innovation. Cette année, parmi une trentaine de dossiers déposés, les quatre lauréats sont le groupe tricolore de Eram, pour son projet lié au recyclage des chaussures, le groupe allemand Soex, qui travaille au tri intelligent des textiles usagés, la marque de sport Phenix Sport et l’entreprise paysagiste Vert-ical Nord.


Eram


Nommé Zapateko II, le projet du groupe Eram est de mettre au point un démonstrateur de démantèlement des souliers non réutilisables. Un outil basé sur la reconnaissance visuelle automatisée du modèle de chaussure en question, qui permet concrètement un arrachage assisté de la semelle et de la tige de la chaussure. Cette solution qui intéressera toute la filière, permet ensuite de donner une seconde vie aux matières qui composent une paire.
 
"En tant que metteur sur le marché, le groupe Eram est convaincu de son rôle à jouer pour structurer le recyclage des chaussures, moins mature aujourd'hui que le recyclage des textiles", décrit l’entreprise, qui a reçu une enveloppe de 20.135 euros pour orchestrer ce développement. A partir d’octobre 2021, une phase d’étude de six mois sera lancée, en ce qui concerne "la faisabilité technique et la valorisation des parties démantelées".


La composition matière d'un vêtement est détectée automatiquement. - Soex

 
La deuxième initiative soutenue est d’envergure européenne. Le groupe Soex, épaulé de plusieurs partenaires du projet européen Resyntex, est à l’origine d’une ligne pilote de tri automatisé des textiles usagés, implantée en 2020 dans son centre de Wolfen en Allemagne. C’est un capteur intelligent (basé sur le proche infrarouge) qui permet à la machine de détecter la composition matière de chaque textile. De plus grands volumes peuvent ainsi être caractérisés en vue de leur revalorisation, un travail pour l’heure réalisé à la main. 
 
"L'identification automatisée des compositions matière des textiles à recycler est une étape essentielle pour optimiser le rendement et l'efficacité du tri matière", souligne Refashion. L’objectif de Soex est de poursuivre ce chantier pour l’amener à une échelle industrielle. Dans ce cadre, le soutien financier qui lui est accordé atteint 232.647 euros.


Le polyester des maillots servira à fabriquer des équipements sportifs, comme ces coupelles. - Phenix Sport

 
Grâce à sa solution de recyclage R-Shape, co-développée avec la société Mapéa, Phenix Sport est le troisième lauréat de ce challenge. L’équipementier sportif entend transformer des maillots de sport usagés en articles de matériel sportif. La démarche? Collecter les tenues en polyester auprès des clubs et collectivités pour les convertir en composite plastique, et ainsi fabriquer principalement des coupelles utilisées pour les entraînements sportifs. 96.143 euros ont été octroyés au projet, qui se fixe l’objectif de recycler 19 tonnes de maillots en 2022.


Mur végétal - Projet Solioti

 
Enfin, le projet Solioti, également soutenu par Refashion à hauteur de 71.813 euros, conjugue vêtements usagés et botanique. L’entreprise paysagiste qui en est à l’initiative est Vert-ical Nord: elle travaille à la fabrication de murs végétaux au sein desquels les substrats habituels seront remplacés par des textiles recyclés (collectés par Le Relais). "Même s’ils apportent plusieurs bénéfices intéressants, la fabrication des murs végétaux n’est pas vraiment écologique en raison de l’utilisation de matières premières qui impactent l’environnement”, indique son dirigeant Frédéric Logez. Un premier mur démonstrateur plus responsable verra le jour cet été dans les Hauts-de-France, et intégrera donc un non-tissé en textile recyclé comme support de culture pour les plantes.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com