×
Publicités

Le groupe espagnol Tendam reprend Intropia

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 25 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tendam ajoute une nouvelle marque à son portefeuille. Le conglomérat espagnol propriétaire de Cortefiel, Pedro del Hierro, Women’secret, Fifty et Springfield a fait l’acquisition d’Intropia, marque espagnole emblématique des années 1990. Le groupe présidé par Jaume Miquel va ainsi tenter de relancer cette griffe féminine au positionnement haut de gamme, mise en liquidation judiciaire à la fin de l’année dernière. Le montant de la transaction n’a pas été révélé.


Façade du siège du groupe Tendam - Tendam


« Hoss/Intropia a fait figure de marque de référence pour les femmes cosmopolites à la recherche d’un produit de qualité, moderne et tendance avec une personnalité affirmée et un style unique. Nous pensons que le vide qu’a laissé son retrait du marché n’a pas encore été comblé, et cette acquisition est une opportunité très claire de compléter notre offre de marques », résume le PDG de Tendam, Jaume Miquel, dans un communiqué envoyé le 25 novembre.

Le rachat d’Intropia s’inscrit dans le cadre de la « stratégie d’évolution et de croissance » de Tendam. Malgré un positionnement haut de gamme du même ordre de prix que Pedro del Hierro, cette marque est destinée à « une femme plus alternative et décontractée ». Elle est donc « parfaitement complémentaire avec notre portefeuille de marques actuel » indique le groupe.

Son dirigeant a également ajouté : « L’intégration de Hoss/Intropia fait partie de notre stratégie de croissance. Le groupe dispose d’une situation financière solide, d’un modèle éprouvé de construction de marques et d’une structure institutionnelle robuste ». La première collection de la nouvelle marque de Tendam est attendue pour la prochaine saison automne-hiver 2020 et sera dans un premier temps uniquement disponible sur sa boutique en ligne et dans certains espaces Cortefiel et Pedro del Hierro.

Fondée en 1994 sous le nom de Homeless par Constantino Hernández, la marque a ensuite changé de nom pour adopter celui de Hoss Intropia, ensuite raccourci à Intropia. Après s’être séparée de son conseil d’administration en juin 2017, laissant le champ libre à son fondateur, la marque s’est mise à la recherche d’un acheteur pour sauver son activité. Après des mois de rumeurs et de négociations infructueuses, l’entreprise est finalement entrée en faillite en novembre 2018 et a commencé la liquidation de ses stocks et la fermeture de ses boutiques six mois plus tard.

Ce processus s’est étendu aux boutiques de la marque à l’étranger et ses adresses de Paris, Londres et Lisbonne ont aussi baissé le rideau. Après 25 ans d’existence, la marque avait réussi à s’implanter dans 1 000 points de vente multimarques sur plus de 40 marchés. Selon les derniers chiffres publiés à la Chambre du Commerce, Intropia a réalisé un chiffre d’affaires de 47,7 millions d’euros en 2015. Au cours du même exercice, les pertes de la marque s’élevaient à 6,69 millions d’euros.

De son côté, le groupe Tendam coule des jours heureux et stables. Au premier semestre 2019, le conglomérat espagnol a connu une hausse des ventes de 0,9 % à 559,5 millions d’euros. Les bonnes performances de la vente en ligne sont à souligner. Avec une hausse de 35 %, le chiffre d’affaires tiré d’Internet représente désormais 8,9 % du total des résultats du groupe propriétaire des marques Cortefiel, Pedro del Hierro, Women’Secret, Fifty, Springfield et donc désormais Intropia.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com