×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
25 nov. 2020
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Gap voit ses ventes dynamisées par Athleta et Old Navy au troisième trimestre

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
25 nov. 2020

Le groupe de mode américain Gap Inc. a annoncé mardi une augmentation de 5% de ses ventes comparables au troisième trimestre, ses marques Athleta et Old Navy continuant à stimuler les performances de l'ensemble de son portefeuille. Un dynamisme, en opposition avec les perspectives du groupe sur le Vieux Continent duquel Gap planifie de se retirer l'année prochaine.


Old Navy et Athleta ont enregistré une bonne croissance au troisième trimestre - Instagram: @oldnavy


Au cours du troisième trimestre, qui a pris fin le 31 octobre 2020, le chiffre d'affaires net de la société basée à San Francisco a atteint 3,9 milliards de dollars (3,3 milliards d'euros), un niveau stable par rapport à la même période de l'exercice précédent, marqué par une baisse de 20% des ventes physiques, compensée par une augmentation de 61% des ventes en ligne, qui ont représenté 40% du total des revenus de Gap au cours du trimestre.

La marque Old Navy a enregistré respectivement des augmentations de 15% et 17% de ses ventes nettes et comparables, l'accélération de ses activités e-commerce ayant largement contribué à cette bonne performance.

Chez Athleta, les ventes nettes ont augmenté de 35%, tandis que les ventes comparables ont progressé de 37% — soit la plus forte amélioration des ventes comparables de son histoire. Outre la bonne performances de ses ventes en ligne, qui ont contribué à plus de 50% de ses revenus au cours du trimestre, la marque a également tiré parti de son expansion dans la "nouvelle" catégorie des masques.

En revanche, la marque éponyme de Gap a connu une baisse de 14% de ses ventes nettes trimestrielles et une diminution de 5% de ses ventes comparables. Les ventes nettes de Banana Republic ont chuté de 34%, tandis que les ventes comparables de la marque ont chuté de 30%.

Le bénéfice net trimestriel a atteint 95 millions de dollars (79,8 millions d'euros), soit 0,25 dollar par action diluée, contre un bénéfice de 140 millions de dollars (117,6 millions d'euros), ou 0,37 dollar par action diluée, au cours de la même période de l'exercice précédent.

"Nos équipes restent concentrées sur la croissance des ventes et le retour à la rentabilité"



"Nos résultats du troisième trimestre témoignent de la progression de notre stratégie Power Plan 2023", affirme Sonia Syngal, PDG de Gap Inc., dans un communiqué. "Nos équipes restent concentrées sur la croissance des ventes et le retour à la rentabilité. Nous avons réalisé des investissements pour stimuler l'engagement et la demande, dans un contexte troublé où les consommateurs se tournent vers des marques de confiance, qui leur proposent des options d'achat faciles et sûres".

Depuis le début de l'exercice, les ventes nettes de Gap Inc. ont atteint 9,4 milliards de dollars (7,9 milliards d'euros), en baisse de 19,9% par rapport au neuf premiers mois de l'exercice 2019, qui avaient permis de réunir 11,7 milliards de dollars. La perte nette pour la période avoisine les 899 millions de dollars (755,4 millions d'euros), soit 2,41 dollar par action diluée, contre un bénéfice net de 535 millions de dollars (449,6 millions d'euros), ou 1,41 dollar par action diluée, engrangé au cours des neuf premiers mois de l'exercice précédent.

L'entreprise a également annoncé la nomination de deux nouveaux cadres. À compter de janvier 2021, Asheesh Saksena rejoindra l'équipe de direction du groupe au poste de directeur de la croissance, un poste créé pour lui qui lui permettra de superviser toutes les initiatives de croissance du groupe. Jusqu'ici président de Best Buy Health, celui-ci a piloté plusieurs initiatives de stratégie et de croissance chez Cox Communications, Time Warner Cable et Accenture.
 
Sandra Stangl rejoint également la société, au poste de présidente-directrice-générale de Banana Republic. À partir de décembre prochain, celle-ci sera chargée de diriger le repositionnement de la marque. Dernièrement, Sandra Stangl a cofondé MINE, une entreprise à domicile bâtie sur un modèle de pure-player innovant, dont elle était également la directrice commerciale. Avant cela, elle a passé 23 ans au sein du groupe Williams Sonoma, où elle a occupé divers postes de direction, dont celui de présidente de Pottery Barn Brands. Pendant cette période, elle a notamment lancé les marques Pottery Barn Kids et Pottery Barn Teen.

"Avec l'arrivée au sein de notre équipe de Asheesh et Sandra, deux experts confirmés du secteur, j'ai encore plus confiance dans notre capacité à réaliser notre plan stratégique et à guider l'entreprise vers l'avenir", se réjouit Sonia Syngal.

En raison des incertitudes entourant l'évolution de la pandémie de Covid-19, Gap n'a pas fourni de perspectives financières détaillées pour le quatrième trimestre ni pour l'ensemble de son exercice financier. Mais la société indique tout de même que son chiffre d'affaires net au quatrième trimestre devrait être égal ou légèrement supérieur à celui de l'exercice 2019.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com