×
Publicités
Par
Les echos
Publié le
22 sept. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Garella lance une nouvelle marque milieu de gamme

Par
Les echos
Publié le
22 sept. 2008

Pour résister au recul du marché textile, le groupe provençal de prêt-à-porter féminin Garella (40 millions d'euros de chiffre d'affaires) va investir dans la création d'un réseau de boutiques populaires à l'enseigne Sylla. Installées dans les zones commerciales périurbaines, elles commercialiseront un millier de références en quatre collections saisonnières inspirées des modèles haut de gamme d'autres marques du groupe (Garella, Bleu Blanc Rouge, Nathalie Garçon, Indies).

Le premier magasin de la série vient d'ouvrir à Brignoles (Var) sur 380 mètres carrés. Deux autres sont prévus d'ici à la fin 2008 à Aubagne et à Plan de Campagne (Bouches-du-Rhône) pour un investissement de 500 000 euros chacun. « Nous envisageons d'ouvrir six à dix autres magasins de ce type dans les deux ans », prévoit le président du groupe, Jean-Brice Garella. Chacun devrait générer entre 800.000 et 1 million d'euros de chiffre d'affaires.

Un autre réseau baptisé « Garella Galery » doit aussi permettre à l'entreprise de résister à l'érosion du marché en distribuant sa production en propre. Une boutique présentant les quatre marques du groupe a ouvert cet été à Lyon pour un coût de 1,1 million d'euros.

D'autres pourraient suivre à un rythme de deux à quatre ouvertures par an en France, mais aussi à l'étranger, où Garella réalise la moitié de son activité, notamment en Chine, en Russie et au Moyen-Orient. Ils viendront s'ajouter à la douzaine de magasins à l'enseigne Garella déjà existants à Paris et à Genève. Pour contrôler ces nouveaux développements, le groupe vient de recruter un directeur export et un autre chargé des réseaux. Une partie de la production a également été déplacée vers les pays de l'Est pour maintenir les taux de marge et l'étiquette.

Avec ce plan de croissance, la société vise les 50 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici à trois ans et 7 % de résultat net. Un tiers sera réalisé à l'étranger, le reste en France, dont la moitié dans son réseau propre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Les Echos