×
7 102
Fashion Jobs

Le groupe H&M accuse un repli de 6 % de ses ventes en France en 2018

Publié le
today 31 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe H&M ne connaît plus les mêmes niveaux de progression que durant ses années fastes, où son chiffre d’affaires bondissait de plus de 10 % chaque année. Sur son exercice 2018, il a généré 210,4 milliards de couronnes (20,3 milliards d’euros), soit une hausse de 5 % (+3 % en monnaies locales) et a vu son bénéfice net fléchir de 22 %. Son activité s’avère surtout disparate selon les différents pays où il est implanté. Tour d’horizon.


H&M a ouvert en juin dernier un vaste flagship de 5 000 mètres carrés à Paris, boulevard Haussmann - H&M


Sur son marché le plus important, l’Allemagne (avec 468 magasins), le géant de la distribution de mode a vu ses ventes se replier de 1 % en monnaies locales durant la période du 1er décembre 2017 au 30 novembre 2018, à 32,36 milliards de couronnes, soit 3,12 milliards d’euros.

En France, où l’entreprise compte 237 magasins (en ayant ouvert neuf boutiques et fermé douze unités en 2018), ses ventes ont chuté de 6 % l’an dernier, pour atteindre 11,31 milliards de couronnes (1,09 milliard d’euros). Le groupe a enregistré le même repli aux Etats-Unis, son chiffre d’affaires s’élevant à 24,79 milliards de couronnes (2,39 milliards d’euros). Un pays – qui constitue son deuxième plus gros marché - où il a pourtant réalisé 54 inaugurations de points de vente l’an dernier, contre 12 fermetures.

En Europe, la maison mère d’H&M affiche également un recul en Suisse (-7 %), en Italie (-4 %) et en Belgique (-3 %), mais est en revanche restée solide au Royaume-Uni (304 boutiques), où ses ventes ont augmenté de 5 % l’an dernier (13,76 milliards de couronnes) et où 25 ouvertures et 13 fermetures ont été effectuées. Outre-Manche, c'est l’activité online qui permet cette bonne santé (+38 % de ventes en ligne au 4e trimestre). En Espagne aussi, H&M a su résister puisque son chiffre d’affaires a atteint 7,37 milliards de couronnes, soit 711 milliards d’euros, représentant une hausse de 2 % (172 points de vente).

Le propriétaire des marques H&M, Cos, Monki, & Others Stories, Arket, Weekday et Afound génère également de la croissance en Asie et sur ses nouveaux marchés. Considérons d’abord la Chine – qui est son quatrième marché – où le chiffre d’affaires du groupe a augmenté de 10 % en 2018, franchissant la barre des 10 milliards de couronnes (1 milliard d’euros). Au quatrième trimestre, la hausse a même été plus marquée avec un bond de 24 % de son activité chinoise. Un vaste pays dans lequel sont installés 530 magasins, dont 38 ont été ouverts l’an dernier. Au Japon, sa progression s’est chiffrée à +1 %.

La Russie s’impose aussi pour l’entreprise scandinave comme un relais de croissance certain : son activité y a progressé de 23 % en 2018 (5,73 milliards de couronnes, soit 553 millions d’euros). Un pays où sont implantés 139 magasins (+5 l’an dernier).

Enfin, au Mexique, un pays dans lequel elle est installée depuis 2012, il convient de noter une belle percée avec un bond de 45 %, à 2,854 milliards de couronnes (275 millions d’euros).

Continuant de pénétrer de nouveaux marchés pour maintenir sa croissance, le groupe planifie pour l’année en cours l’arrivée d’H&M en Bosnie-Herzégovine, en Biélorussie et en Tunisie. Des sites e-commerce seront également mis en ligne au Mexique et en Egypte.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com