×
Publié le
15 mars 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe H&M continue de décevoir au premier trimestre 2018

Publié le
15 mars 2018

Alors que son rival Inditex (Zara, Pull & Bear…) a publié hier une hausse de 9 % de ses ventes (+5 % à périmètre comparable) sur l’année 2017, le géant H&M paraît plus que jamais fragilisé. Il annonce dans un communiqué - plus que succinct - des ventes stables en monnaies locales pour son premier trimestre 2018, sans préciser ce montant.


Collection H&M printemps 2018 - H&M


Mais surtout, converties en couronnes suédoises, les ventes pour la période du 1er décembre 2017 au 28 février 2018 atteignent 53,554 milliards en incluant la TVA (soit 5,3 milliards d’euros), alors qu’elles s’étaient élevées à 54,369 milliards au premier trimestre 2017, affichant alors une progression de 7 % par rapport à 2016. Sur ces trois premiers mois de l'exercice 2018, le groupe H&M enregistre donc une baisse de 1,5 % de son chiffre d’affaires.

En excluant la TVA, les ventes s’élèvent à 46,181 milliards de couronnes sur ce premier trimestre, contre 46,985 milliards générés au premier trimestre 2017 (en hausse de +8 % à l’époque), ce qui correspond à une chute de 1,7 %.

Déjà, au quatrième trimestre de son exercice 2017, le groupe avait dévoilé de façon inattendue une activité en chute de 4 % sur les mois de septembre à novembre (-2 % en monnaies locales). Il redresse donc quelque peu la barre sur ces trois derniers mois, sans satisfaire pour autant les investisseurs et n'atteignant pas la prévision de +1,2 % établie par les analystes.

La transformation de la société scandinave apparaît toujours plus primordiale, alors qu’elle a cherché à rassurer ses actionnaires en leur détaillant ses axes de travail le 14 février dernier lors d'une journée spéciale. Le développement de nouvelles marques (Arket, Nyden, Afound) et le déploiement du canal e-commerce (12,5 % du chiffre d’affaires du groupe à ce jour) sont les deux sujets d'avenir principaux. A l’ordre du jour également, la rationalisation du réseau H&M, un chantier essentiel puisque l'enseigne génère à elle seule environ 93 % des ventes totales du groupe.

L’entreprise, qui pilote 4 743 magasins, contre 4 393 unités à la même période l’an dernier, a récemment concédé qu'« au regard du changement à l'œuvre sur le secteur et le processus de transition actuellement effectué par le groupe H&M, 2018 apportera son lot de défis (...). Les ventes des magasins comparables devraient rester déficitaires, avec une amélioration progressive au cours de l'année. »

Conséquence de ces résultats en berne, l’action d’H&M chute à la Bourse de Stockholm (de -4,5 % en matinée). Le groupe doit publier le 27 mars prochain des résultats plus complets pour cette période.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com