×
Publicités
Publié le
1 avr. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe H&M continue de fermer plus de magasins qu'il n'en ouvre

Publié le
1 avr. 2022

Après deux années de crise sanitaire et dans un contexte international tendu en raison de la guerre en Ukraine, le groupe H&M restreint encore ses velléités de développement. S’il avait déjà annoncé le chiffre de 240 fermetures de magasins à venir durant cet exercice 2022, il a revu à la baisse le nombre de ses nouvelles ouvertures en quelques semaines, passant de 120 unités citées en janvier à seulement 95 boutiques annoncées lors de la publication de ses résultats du premier trimestre, le 31 mars.


H&M


Ce plan de rationalisation de son réseau mondial, qui compte aujourd’hui 4.721 unités (contre 5.053 il y a deux ans, soit 332 fermetures), prévoit donc une réduction nette de 145 magasins pour 2022.

De plus, la plupart des inaugurations planifiées cette année auront lieu dans des pays où le groupe n’est peu ou pas présent (comme le Cambodge, l’Equateur ou le Kosovo par exemple, où H&M entre en 2022), tandis que les fermetures concernent surtout ses marchés établis et la chaîne phare H&M.

La société propriétaire des enseignes H&M, Cos, Monki, Arket ou encore &other stories, indique également qu’elle continue de discuter avec les bailleurs: les contrats qu’elle a passés permettent de renégocier ou résilier environ un tiers de l’ensemble de ses baux chaque année.

Arket débarque à Paris



En France, par exemple, le groupe suédois a décidé de se séparer à Paris de son flagship H&M des Champs-Elysées, qui a baissé le rideau en janvier 2022, quelques mois après le départ de l'enseigne de la rue de Rennes. Elle s’apprête aussi à fermer son magasin du centre-ville d’Amiens en avril, selon Le Courrier Picard, après avoir notamment fermé son unité d'Alençon et l’un de ses magasins du Mans en 2021. Côté ouvertures, citons l’arrivée dans l’Hexagone de son enseigne premium Arket, qui s’installera dans le Marais à Paris au second semestre.

Au premier trimestre de son exercice 2022 (de décembre à février), le géant de l’habillement a vu ses ventes progresser de 23% par rapport à l’an dernier, à 49,2 milliards de couronnes (environ 4,8 milliards d'euros), tandis que son bénéfice avant impôt a atteint 282 millions de couronnes. Un niveau nettement en dessous des attentes des analystes, qui prévoyaient 1,35 milliard de couronnes. La fermeture temporaire de ses 185 magasins russes en raison de la guerre en Ukraine lui aurait fait perdre cinq points de croissance sur la période.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com