×
5 357
Fashion Jobs
Publié le
28 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe H&M multiplie par neuf son bénéfice net en 2021

Publié le
28 janv. 2022

Livrant le bilan de son exercice 2021 (de décembre 2020 à novembre 2021), le groupe H&M a annoncé vendredi un bénéfice net annuel multiplié par neuf à 11 milliards de couronnes (1,05 milliard d'euros). Un résultat supérieur aux attentes, tiré par le rebond des ventes et les économies décidées par la direction. Lors de son exercice 2020, plombé par les confinements de la pandémie, la société suédoise n’avait dégagé qu’un bénéfice net de 1,2 milliard de couronnes, soit près de 110 millions d’euros.


Collaboration H&M x Simone Rocha - DR


Malgré un mouvement de boycott qui a fait plonger ses ventes en Chine de près de 40% en 2021, le numéro 2 mondial du secteur a retrouvé au quatrième trimestre (et hors effets de change) un chiffre d'affaires similaire à ses standards prépandémiques.

"Nous avons bien fini l'année, avec des ventes de retour au même niveau qu'avant la pandémie et la meilleure rentabilité depuis plusieurs années", a commenté la PDG du géant du prêt-à-porter, Helena Helmersson, dans le rapport annuel.

"Maintenant que nous sommes désormais dans une situation plus normalisée avec une position financière forte et une bonne rentabilité, nous pouvons de nouveau pleinement nous concentrer sur la croissance", souligne-t-elle.

Au quatrième trimestre, le bénéfice net a ainsi rebondi de 86% à 4,6 milliards de couronnes (440 millions d’euros), soit environ 600 millions de plus que le consensus des analystes établi par l'agence Bloomberg. Un bon résultat permis par "des collections bien accueillies avec davantage de ventes à prix plein" et "un bon contrôle des coûts". Les ventes sont également en hausse de 8% à 56,8 milliards de couronnes (5,4 milliards d’euros) pour les trois derniers mois de l'exercice.


Le magasin H&M de Barcelone, en Espagne - DR


Le chiffre d'affaires annuel, déjà annoncé, affiche par rapport à 2020 une hausse contenue de 6% à 199 milliards de couronnes, soit 18,92 milliards d’euros (-14% par rapport à 2019). La situation en Chine a freiné son rebond.

Sur ce marché, la multinationale a été confrontée à un boycott après s'être engagée à ne pas acheter de coton du Xinjiang sur fond d'allégations de travail forcé d'Ouïghours. Au quatrième trimestre, le marché chinois n'était plus que le huitième marché national de H&M, alors qu'il était le troisième avant cette crise.

Concernant les ventes en ligne, celles-ci ont crû de 24% sur l’exercice écoulé, représentant désormais 32% de l'activité globale du groupe.

Sur le plan retail, confrontée à de nombreuses fermetures temporaires de magasins depuis l'apparition du Covid-19, la firme scandinave a décidé de fermer 321 boutiques l'an passé (contre 104 ouvertures), avec un parc total ramené à 4.801 unités fin novembre. Cette année, H&M va néanmoins se déployer physiquement sur six nouveaux marchés: en Equateur, au Kosovo, en Macédoine du Nord, au Costa Rica, au Guatemala et au Cambodge.

Doubler ses ventes en dix ans


 
Le propriétaire de H&M, Monki, &otherStories ou encore Arket, annonce viser rien de moins qu’un doublement de ses ventes d’ici 2030, tout en tentant de réduire de moitié son empreinte carbone. "Pour atteindre les objectifs ambitieux en matière de croissance et de climat, les investissements sont en augmentation. Pour 2022, les dépenses d'investissement devraient s'élever à environ 10 milliards de couronnes", précise la société, dont l’ambition est d’afficher une progression de 10 à 15% par an de son chiffre d’affaires.

Durant les premières semaines de son exercice 2022, c’est-à-dire du 1er décembre 2021 au 31 janvier 2022, le groupe signale une progression des ventes de l’ordre de +20% (en monnaies locales). Sur l’année, il entend continuer de remanier son réseau en ouvrant 120 nouveaux points de vente, surtout sur ses marchés émergents, tout en en fermant 240 dans ses marchés établis.

Enfin, sur le créneau porteur de la seconde main, H&M va débuter la vente de produits d’occasion sur son propre site en février (en partenariat avec Sellpy), d’abord en Suède puis en Allemagne.

(Avec AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com