×
Publicités
Par
AFP
Publié le
4 déc. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Kering et ses étapes depuis 50 ans

Par
AFP
Publié le
4 déc. 2013

PARIS, 04 déc 2013 (AFP) - Le groupe Kering, né en 1963, a connu plusieurs noms et plusieurs phases. Voici quelques repères:

1963-1990: naissance et expansion autour d'activités de distribution professionnelle : François Pinault crée en 1963 les Etablissements Pinault, dans le négoce de bois. Pinault SA entre en Bourse en 1988. Le groupe acquiert en 1990 l'entreprise de distribution spécialisée en Afrique CFAO.

François-Henri Pinault, PDG de Kering.


1991-1998: extension à la distribution grand public. Le groupe prend le contrôle de Conforama (1991), du Printemps (1992), de La Redoute (1994), de Finaref (prêts à la consommation, 1992), de la Fnac (1994) et de Guilbert (fourniture de bureaux, 1998). Il acquiert également les groupes de vente par correspondance Ellos en Scandinavie et Brylane aux Etats-Unis.

1999-2001: arrivée dans le secteur du luxe. Il prend 42% de Gucci Group NV (1999), puis ce dernier acquiert Yves Saint Laurent, YSL Beauté, Sergio Rossi, Boucheron, Bottega Veneta et Balenciaga. Il fait aussi entrer dans son giron les designers Stella McCartney et Alexander McQueen.

2002-2004: désengagement de la distribution professionnelle. Guilbert, Pinault Bois et Matériaux, Finaref et Rexel sont cédés.

2005-2011: PPR se sépare d'activités de distribution grand public et entre dans le secteur de l'habillement et des accessoires sportifs. Cession du Printemps en 2006 puis prise de contrôle de l'équipementier sportif allemand Puma à l'issue d'une OPA en 2007. Cession de YSL Beauté en 2008. Introduction en Bourse de CFAO en 2009 et enfin cession de Conforama en 2011

2011-2013: le groupe parachève son désengagement complet de la distribution et se recentre sur le luxe et le sport & lifestyle avec les acquisitions de Volcom, Sowind Group (montres Girard-Perregaux et JeanRichard) et Brioni en 2011. Création d'une co-entreprise avec Yoox pour distribuer ses produits luxe sur internet. Acquisition en 2012 du joaillier chinois Qeelin.

Abandon en 2013 du nom de PPR (utilisé par le groupe depuis plusieurs années au lieu de "Pinault-Printemps-Redoute") et adoption du nom de Kering. Acquisition en 2013 du joaillier italien Pomellato et investissements dans de jeunes créateurs (Christopher Kane, Altuzarra, Tomas Maier...). Scission et mise en Bourse de la Fnac en juin 2013 et enfin cession par morceaux de la filiale de vente à distance Redcats (OneStepPlus, Ellos, Jotex, Verbaudet, Cyrillus...), parachevée avec le projet de vente de La Redoute.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.