×
Publicités
Publié le
30 sept. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Kindy se concentre sur son pôle chaussette

Publié le
30 sept. 2015

Après une phase de restructuration et l’arrêt de la licence Dim, Kindy affiche ses ambitions à l’horizon 2017. Le groupe espère une croissance du chiffre d’affaires de 15 % malgré un recul notable de 5,7 % du chiffre d’affaire des ventes du pôle chaussette (en excluant l’arrêt de la licence Dim) annoncé dans le résultat de l’exercice 2014-2015, clos le 30 juin.



Une baisse que le groupe explique par un fort ralentissement de la consommation et l’arrêt de leurs derniers marchés non rentables, mais qu’il souhaite contrer avec l’arrivée notamment de Bernard Saltiel.

Ancien directeur de la filiale française de Dobotex, géant de la chaussette racheté par Puma, pour qui il produisait les chaussettes sous licence, Bernard Saltiel œuvre en tant que consultant sur l'offre mode et sport.

Kindy souhaite alors se concentrer sur son pôle chaussette, puisqu’il représente deux tiers des ventes. Et plus précisément, sur ses gammes mode et sport à travers le développement de ses marques Thyo et Achille.

Aussi, une équipe de commerciaux spécialisés sur ce créneau est en train d’être mise place pour répondre à leurs objectifs.

De plus, Kindy devrait renouer avec les campagnes de communication. Selon Thierry Rousseau, directeur général du groupe, qui a présenté ce mercredi les résultats annuels, « Kindy doit  faire rêver les jeunes et les mères de famille ».

Une grande opération commerciale sera déployée à partir du mois de novembre à la radio et dans les enseignes de grande distribution. D’autres événements devraient voir le jour puisque le groupe fêtera ses cinquante ans en 2016.

Concernant la chaussure, le groupe enregistre une croissance de près de 9 % sur l’exercice 2014-2015, que le groupe explique par son positionnement de niche, un circuit sélectif, des licences attrayantes (Catimini et IKKS) et GBB, la marque du groupe.

Malgré une baisse du chiffre d’affaires total de 1 %, à 38,7 millions, le bénéfice opérationnel est en hausse de 22 % et le résultat net progresse de 24 % passant de 0,58 million d’euros en 2013-2014 à 0,72 million d’euros pour l’année 2014-2015.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com