×
Par
AFP
Publié le
12 sept. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe PPR officialise son intérêt pour Brioni

Par
AFP
Publié le
12 sept. 2011

PARIS, 12 sept 2011 (AFP) - Le groupe français de luxe et de distribution PPR a confirmé lundi son intérêt pour la griffe italienne de prêt-à-porter masculin haut de gamme Brioni, après des mois de rumeurs récurrentes.

Un porte-parole du groupe a confirmé les propos tenus par son PDG François-Henri Pinault lors d'un voyage en Chine et rapportés par Le Figaro et l'agence financière Bloomberg, selon lesquels il a reconnu avoir "des discussions" avec les propriétaires de Brioni.

M. Pinault a souligné que son groupe avait mené ces discussions, "comme d'autres, mais ce n'est pas finalisé". "Malheureusement, nous ne sommes pas les seuls", avait-il alors précisé.

Le patron de PPR a refusé de dire s'il avait déposé une offre ferme.

PPR veut à terme céder son pôle distribution, qui comprend encore Redcats (vente à distance) et Fnac (produits culturels), pour se concentrer sur le luxe, autour de Gucci, et le "sport & lifestyle", autour de Puma.

Le groupe contrôle les marques de prêt-porter de luxe Yves Saint-Laurent, Balenciaga, Stella Mc Cartney ou encore Alexander McQueen mais ne compte pas de griffe haut de gamme spécialisée dans le prêt-à-porter de luxe masculin.


PPR, Brioni
La marque a annoncé fin août mettre un terme à sa ligne féminine. Visuel Brioni.

Fondée en 1950, la griffe est célèbre pour habiller de nombreux chefs d'Etats et d'acteurs comme les "James Bond" Daniel Craig et avant lui Pierce Brosnan. Son chiffre d'affaires tourne autour de 190 millions d'euros.

Le groupe est intéressé par la reprise de marques à fort potentiel de croissance comme récemment le fabricant américain de vêtements de sports de glisse Volcom ou le groupe suisse de haute horlogerie Sowind.

Selon le Figaro et Bloomberg, François-Herni Pinault a déclaré également être intéressé par l'acquisition d'une marque chinoise dotée de "sa propre personnalité" et qui ne s'inspirerait pas des produits de luxe européens. Mais "c'est difficile à trouver dans le prêt-à-porter ou les accessoires".

PPR qui détient la griffe de haute joaillerie Boucheron, a déjà fait savoir qu'il était intéressé aussi par des marques complémentaires dans les segments bijoux-joaillerie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.