×
6 873
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Le groupe Rossignol vise l'acquisition de Raidlight-Vertical

Publié le
today 19 juil. 2016
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rossignol s'est donné l'an dernier de nouveaux arguments mode avec la création de sa fililale Rossignol Apparel. Avec le lancement d'une offre de sportswear haut de gamme, la marque s'est ouvert de nouveaux horizons.

Raidlight-Vertical en passe d'intégrer le groupe Rossignol - Raidlight-Vertical


Mais le groupe Rossignol, également propriétaire de Look, Dynastar et Lange, se muscle aussi par croissance externe. Après avoir repris en février Time, marque réputée dans l'univers du cyclisme pour ses pédales automatiques, le groupe présidé par Bruno Cercley, et qui compte les fonds Altor et Sandbridge parmi ses actionnaires, annonce être entré en négociations exclusives avec le groupe Raidlight-Vertical.

Si cette acquisition, dont le montant n'a pas été communiqué, se réalise, le groupe de Grenoble intégrera dans son portfolio un acteur en plein essor et identifié dans l'univers outdoor, en particulier dans le trail.

« Ce rapprochement avec Raidlight-Vertical permet au groupe Rossignol de compléter son offre outdoor sur des cycles saisonniers complémentaires à notre cœur de métier, avec des produits de très grande qualité et dans le même esprit d’innovation et de passion sportive qui nous anime », a précisé Bruno Cercley dans un communiqué.

Fondée en 1999, Raidlight est spécialisée dans les équipements pour la pratique du trail, mais aussi pour la course à pied et la randonnée. Son fondateur, Benoît Laval, reprenait en 2009 Vertical pour apporter le volet vêtements.

« Depuis plus de 15 ans, nous avons travaillé à élaborer et développer une offre d’excellence, avec une croissance forte et continue, souligne le dirigeant. Notre changement d’échelle et notre adossement à un groupe était inéluctable au regard de notre développement et des besoins financiers indispensables à celui-ci, et nous serons particulièrement fiers que cela puisse se faire entre entreprises françaises et voisines de Chartreuse. »

Dans le projet présenté par les deux entités, Benoît Laval, mais aussi Vincent Thibaudat, directeur général de Raidlight-Vertical, « resteront étroitement associés à la mise en oeuvre ».

La marque, qui compte 55 salariés et est installée à Saint-Pierre-de-Chartreuse où elle a créé une station de trail, revendique une présence chez 1 200 revendeurs dans le monde pour un chiffre d'affaires de 6,6 millions d'euros.

Pour le groupe Rossignol, développer ce potentiel doit lui permettre d'équilibrer le poids de ses activités entre l'été et l'hiver.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com