×
Publicités
Publié le
23 sept. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Groupe Royer prépare la suppression de 200 postes en France

Publié le
23 sept. 2020

Rien n'est encore acté, mais pour le Groupe Royer, actif depuis 75 ans, la restructuration va être drastique. Dans la deuxième semaine de septembre, Jacques Royer, président du groupe, a annoncé aux salariés du groupe spécialiste de la chaussure la mise sur pied d'un plan de restructuration. Et celui-ci s'annonce de grande ampleur. Le plan porterait sur environ 200 postes sur les 500 que compte l'entreprise bretonne dans l'Hexagone.


Jacques Royer, fils du fondateur Louis Royer, doit faire face à une crise d'envergure pour le groupe breton. Et discute du plan de réorganisation avec les instances représentatives du personnel. - Groupe Royer



"Les discussions avec les instances représentatives du personnel sont engagées depuis le 8 septembre et concernent les cinq sites du groupe sur le territoire. Mais il est encore trop tôt pour préciser les fonctions concernées," précise le groupe.

Les échanges devraient se prolonger sur les prochaines semaines pour définir les contours de ce plan pour un acteur phare du négoce de la chaussure qui réalisait en 2019 300 millions d'euros de chiffre d'affaires (dont 45% à l'export) pour plus de 20 millions de paires vendues. Le groupe est à la fois le propriétaire de marques comme Kickers & Co, Mod8, Von Dutch, Kélian, Charles Jourdan ou encore Hungaria, s'appuie sur les licences chaussures de Freegun, PSG, Ushuaïa, CR7, Rica Lewis ou Dim et est aussi le partenaire de distribution pour des acteurs comme Umbro, Everlast ou encore la locomotive New Balance.

C'est d'ailleurs la non-reconduction de la collaboration avec cet acteur américain du sport qui a soulevé des interrogations sur les perspectives du groupe cet été. L'arrivée dans le portfolio de Canterbury ne pouvant clairement pas remplacer le géant du running. "C'est bien sûr un élément qui explique la réflexion sur ce plan de restructuration, mais la crise liée à la Covid a eu un impact très fort sur les réseaux de détaillants chaussures et nos propres magasins", explique un porte-parole du groupe.


Le siège du groupe Royer à Fougères - Groupe Royer



Polymorphe, l'entreprise multiplie les savoir-faire, allant du sourcing, à la distribution et au retail en propre en passant par l'optimisation logistique et la création de produits. Une diversité qui nécessite des investissements conséquents pour être compétitif sur les différents métiers.

En France mais aussi à l'international le groupe travaille aujourd'hui aussi bien avec les acteurs de la grande distribution, qu'avec les multimarques indépendants ou via ses réseaux en propre et par des market-places sur internet avec une offre qui va de l'entrée de gamme au luxe en passant par le sport.

Ces différentes activités sont réparties entre les cinq sites de Fougères, où se situe son siège, de Maleville dans l'Aveyron, de Sèvres, de Cholet et de Arques, dans le Pas de Calais. Au total le groupe dispose de 46.000 mètres carrés de surface logistique. Le groupe compte aussi environ 250 collaborateurs via ses filiales en Allemagne, Espagne et Portugal et avec ses bureaux en Asie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com