×
6 240
Fashion Jobs
Publicités

Le groupe textile espagnol Blanco dépose son bilan

Par
AFP
Publié le
today 5 juin 2013
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La chaîne espagnole de magasins de vêtements Blanco, présente dans 27 pays avec près de 2.000 employés, a déposé son bilan, reconnaissant ses "graves problèmes économiques et financiers depuis le début de la crise économique en Espagne".

"Après des mois de dur travail pour essayer de surmonter cette situation, la chaîne de boutiques Blanco s'est vue dans l'obligation de déposer son bilan pour l'ensemble des sociétés composant le groupe, avec l'objectif de maintenir la viabilité de l'entreprise et de protéger les intérêts de ses créanciers, employés, fournisseurs et clients", a expliqué le groupe dans un communiqué.


Blanco compte près de 300 magasins répartis dans 27 pays, dont l'Espagne, la France, le Portugal, le Royaume-Uni, le Mexique ou encore la Russie. Selon les médias espagnols, il emploie près de 2.000 personnes.

Groupe familial fondé en 1960 par Bernardo Blanco, il a ouvert sa première boutique à Bilbao (nord de l'Espagne).

La marque dit avoir pâti de la récession qui touche la quatrième économie de la zone euro depuis fin 2011: "la situation économique délicate dont souffre le pays et qui touche de manière très spécifique les marchés du crédit et de la consommation, oblige cette entreprise à entreprendre une profonde restructuration, à travers le dépôt de bilan", précise-t-elle.

Blanco va désormais se concentrer sur "l'adaptation de sa taille aux nouvelles conditions macroéconomiques", "la renégociation de ses dettes avec ses principaux créanciers" et "la recherche de nouveaux financements qu'elle espère obtenir de ses créanciers bancaires ou à travers l'entrée de nouveaux partenaires".

Le secteur textile espagnol, connu pour ses enseignes Zara et Mango, a vu plusieurs marques plus modestes déposer le bilan ces derniers mois, frappé par la chute de la consommation dans ce pays où plus d'un actif sur quatre est au chômage.

Selon l'Association des professionnels du textile Acotex, le chiffre d'affaires du secteur a reculé de 1,12% en 2012, à 16,99 milliards d'euros, et accumule déjà depuis début 2013 une baisse de 8,7%.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.