×
Publicités
Publié le
24 juin 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Verywear (Devianne) planifie une centaine de suppressions de postes

Publié le
24 juin 2020

En redressement judiciaire depuis le 2 juin dernier, le groupe de mode nordiste Verywear (Devianne, Julie & Co, Astermod, Des Marques et vous...) prépare un plan stratégique pour se restructurer : selon La Voix du Nord, la société qui emploie 680 personnes envisage de supprimer 109 postes, et de faire disparaître son enseigne Julie & Co, de même que plusieurs de ses labels propres.


Intérieur d'un magasin multimarque Devianne. - DR


La société menée par Joël Toulemonde, qui a généré l'an dernier 107 millions d'euros de chiffre d'affaires, entend donc obtenir du tribunal de commerce la validation d'un plan de continuation, qui passe comme souvent par une réduction de périmètre.

Concrètement, Verywear va conserver son enseigne multimarque Devianne, qui constitue son actif le plus important, avec une quarantaine de magasins installés dans l'Hexagone. Seules quatre unités seront fermées. En revanche, la chaîne de mode féminine Julie & Co (anciennement Julie Guerlande) n'existera plus.  Elle s'appuie à ce jour sur un réseau de 27 points de vente installés en centre-ville, qui vont tous baisser le rideau et entraîner le licenciement de la cinquantaine de salariés qui y travaillaient.

Dans les colonnes du quotidien régional, le directeur général de Verywear, Philippe Barbry, estime qu'il y a "des corrections de trajectoire à opérer. La marche n’a rien d’infranchissable. Nous devons alléger nos frais et nos coûts de structure pour nous donner un maximum de chances de pérenniser l’entreprise".

D'autre part, le volet B2B du groupe, à savoir l'entité Astermod, continuera de commercialiser des marques (Mexx, Mustang...) et de produire des collections pour les détaillants multimarques. Cette activité de marques propres va néanmoins se limiter à l'avenir : six des douze griffes que produit Verywear vont s'arrêter. Les marques Julie Guerlande et C'est Beau la Vie, bien implantées, seront maintenues. Enfin, une vingtaine d'emplois vont être supprimés au siège, qui emploie près de 200 personnes.

"Fragilisé par une baisse structurelle du marché du prêt-à-porter et les mouvements sociaux à répétition, le groupe n'était pas éligible au prêt garanti par l'Etat (PGE) et n'a donc pas été en mesure de supporter l'impact de l'arrêt brutal et complet de ses activités provoqué par la crise du Covid-19", expliquait le 2 juin le groupe dont le siège est basé à Wasquehal.

Acteur historique de la mode nordiste, l'entreprise est née il y a près de 140 ans, et a pris son essor en figurant parmi les premières à passer d'une activité de tailleur à celle de vendeur de prêt-à-porter.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com