×
Publicités
Publié le
21 déc. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le japonais Onward cède sa branche luxe Onward Luxury Group au management

Publié le
21 déc. 2020

Les rachats se poursuivent en cette fin de 2020 après une année profondément bouleversée par la pandémie. C’est cette fois au tour du groupe japonais Onward de restructurer ses activités, en se séparant de sa branche luxe européenne Onward Luxury Group (OLG), qui produit et distribue les collections d’habillement et de chaussures haut de gamme de nombreuses marques. Cette dernière vient d’être rachetée, via une opération de management buyout, par son président Fabio Ducci, son directeur financier Antonello Orunesu Preiata et l’ex-patron historique d’OLG, Franco Pené, à travers la holding Nemo srl pour un montant qui n’a pas été dévoilé.


Rochas est l'une des licences pilotées par l'ex OLG - © PixelFormula


"Nous avons repris toute la partie industrielle d’OLG avec les usines de production de chaussures, de maroquinerie et d’habillement, ainsi que les trois showrooms de Milan, Paris et New York. Tous les contrats de licence sont restés en activité, nos clients ont été informés de l’opération. Nous travaillons actuellement à un projet de relance, que nous espérons pouvoir dévoiler en janvier", révèle à FashionNetwork.com Fabio Ducci, qui garde son rôle de président dans la nouvelle entité, baptisée High Italian Manufacturing co.

Comme il le souligne, une restructuration était nécessaire "après dix mois de Covid", et les managers ont profité de l’opportunité qui s’ouvrait avec Onward, dont la priorité n’est plus orientée sur le luxe et le made in Italy. 

Le périmètre de la nouvelle société représente un chiffre d’affaires d’environ 85 millions d’euros. Dans le détail, la société possède deux fabricants de chaussures en Vénétie et dans les Pouilles, une usine d’habillement près de Bergame, en Lombardie, et détient la majorité de Frassineti en Toscane, maroquinier spécialisé dans les sacs, et du fabricant de mailles Maglificio Erika en Vénétie.

Parallèlement, l’entreprise détient des petits labels comme les marques de chaussures F_wd, Carlotha Ray et Maria Luca de la designer Carlotta De Luca. Pour ce qui est des licences, le groupe produit les collections de souliers de Rochas, See by Chloé, Proenza Schouler, JW Anderson, Francesco Russo, Elie Saab. Dans l’habillement, les licences sont celles de Rochas, Michael Kors, Brock Collection, et Elie Saab pour son prêt-à-porter.

En revanche, OLG ne gère plus Jil Sander depuis 2019, qui a été rattachée à Onward Italy, filiale italienne du groupe japonais. Selon de récentes indiscrétions, le groupe Onward, qui a changé de management l’an dernier, chercherait également un acquéreur pour la griffe allemande.
 
Racheté en 1989 par Onward, OLG, s’appelait à l’époque Gibò. Historique producteur de sacs de Florence, l'entreprise s’était vite orientée sur le prêt-à-porter féminin avec Giorgio Armani, qui dessinait ses collections, et prit son essor dans les années 1980 grâce à Jean Paul Gaultier, qu’elle avait développé depuis ses débuts. En 1993, les Japonais en avaient confié la gestion à Franco Pené, qui en fit la référence italienne pour la production de collections très haut de gamme (Marras, Jacobs, Galliano, Cavalli, etc.) et le lancement d’innombrables créateurs
.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com