×
Publicités
Par
AFP
Publié le
12 mai 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le japonais Shiseido reste circonspect sur ses perspectives

Par
AFP
Publié le
12 mai 2022

Le groupe japonais de cosmétiques Shiseido est resté jeudi sur ses prévisions prudentes concernant ses résultats pour son exercice calendaire 2022, jugeant "difficile de quantifier précisément" l'impact de la pandémie et des tensions géopolitiques sur son activité.


Maquillage Shiseido - DR


Relevant dans un communiqué les "incertitudes actuelles du marché résultant de la pandémie, des tensions géopolitiques croissantes, des fluctuations des taux de change et du prix des matières premières", le groupe a dit examiner plusieurs scénarios et remis à plus tard l'annonce de nouvelles prévisions.

Celles formulées en février sont donc restées quasiment inchangées, ajustées seulement à la marge avec l'adoption des normes comptables IFRS pour ses pronostics.

Shiseido table pour 2022 sur un bénéfice net de 44 milliards de yens (326,7 millions d'euros), ce qui serait un léger recul de 6,2% sur un an.

Hors éléments exceptionnels (coûts de restructuration, dépréciations, etc.), il prévoit un bénéfice opérationnel de 62 milliards de yens, qui représenterait un bond de 45,7% sur un an et des ventes à hauteur de 1.075 milliards de yens (-6,4%), soit 8 milliards d'euros au cours actuel.

Son premier trimestre a été marqué par des ventes décevantes sur ses deux principaux marchés: au Japon, où des mesures de restriction en place jusqu'à mi-mars face au variant Omicron ont limité les dépenses des ménages, et en Chine, où la politique "zéro Covid" a laminé la consommation.

Shiseido a néanmoins constaté une reprise de ses ventes en Europe et aux Etats-Unis, ainsi que dans son activité "travel retail" (boutiques duty-free principalement dans les aéroports).

Il a enregistré un bénéfice net trimestriel de 4,4 milliards de yens (32,7 milliards d'euros) comparé à une perte nette de 11,1 milliards de yens l'année précédente. Celle-ci était cependant due principalement à la fin d'accords de licence de Shiseido dans les parfums avec le groupe de mode italien Dolce & Gabbana.

Son bénéfice opérationnel s'est établi également à 4,4 milliards de yens, et ses ventes ont quasiment stagné à 234 milliards de yens (1,7 milliard d'euros au cours actuel, -1,3% sur un an).

Tokyo, 12 mai 2022 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.