×
Par
AFP
Publié le
20 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le joaillier indien Nirav Modi visé par un décret d'extradition britannique

Par
AFP
Publié le
20 avr. 2021

Le Royaume-Uni a signé jeudi le décret d'extradition vers l'Inde du joaillier indien des stars Nirav Modi, sous le coup de poursuites dans son pays pour une fraude bancaire massive, a-t-on appris vendredi auprès du ministère britannique de l'Intérieur.


Le flagship hongkongais de la marque de bijoux Nirav Modi - Shutterstock



Après le feu vert donné par la justice britannique le 25 février, "le décret d'extradition a été signé le 15 avril", selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Nirav Modi dispose d'un délai de 14 jours pour former un recours contre la décision du juge britannique et contre le décret d'extradition.

Le joallier, qui avait pour clientes des stars d'Hollywood et de Bollywood comme Kate Winslet, Naomi Watts et Priyanka Chopra, avait fui l'Inde en février 2018 après avoir été accusé d'avoir participé à une fraude d'un montant de 1,6 milliard d'euros aux dépens de la Punjab National Bank (PNB), la deuxième banque du pays.

Après son arrestation en mars 2019 à Londres, sa collection d'art a été mise aux enchères, rapportant plus de sept millions d'euros au fisc indien.

La justice indienne a saisi son entreprise de joaillerie, des comptes en banque à l'étranger, une propriété à Londres dont le prix est évalué à sept millions d'euros et deux autres à New York évaluées à 26 millions d'euros. L'ensemble des biens saisis représente 80 millions d'euros.


Une affiche à l'effigie de l'ancien joaillier en Inde - AFP



Sa luxueuse demeure construite illégalement en bord de mer près de Bombay, d'une superficie de plus de 3.000 m2 et évaluée 12,5 millions d'euros, a été dynamitée il y a près de deux ans par les autorités en raison des violations de la législation sur la protection de l'environnement.

Nirav Modi représente la troisième génération de sa famille à travailler dans le commerce du diamant. Avant le scandale, sa fortune était évaluée par Forbes en 2017 à 1,8 milliard de dollars, le plaçant à la 85e place des personnes les plus riches d'Inde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.