×
5 484
Fashion Jobs
Publié le
23 mars 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Lanvin Group prépare sa cotation à la Bourse de New York

Publié le
23 mars 2022

Rebaptisé Lanvin Group en octobre 2021, l'ancien Fosun, passe à la vitesse supérieure. Le groupe, propriétaire de Lanvin, Sergio Rossi, Wolford, St John Knits et Caruso, a annoncé dans la nuit du 23 mars son projet de se coter à la Bourse de New York, sous le sigle LANV. Pour mener cette opération, la direction du groupe, emmenée par Joann Cheng son PDG, n'oeuvre pas seule. Elle s'est rapproché du groupe chinois d'investissement Primavera Capital, présent au capital d'acteurs comme Alibaba ou Onebyte en Chine. Le géant chinois a créé le Spac (special purpose acquisition company, ndlr ) Primavera Capital Acquisition Corporation pour créer une alliance avec le Lanvin Group apte à séduire la Bourse et les investisseurs. Aucune date pour l'introduction officielle (IPO) n'a encore été donnée, mais au terme de l'opération les actionnaires du Spac possèderaient 28% des actions du groupe.


Lanvin Group



"L'annonce d'aujourd'hui marque une nouvelle étape dans le parcours de croissance du Lanvin Group. Nous sommes ravis de nous associer à Primavera pour notre prochain chapitre de croissance en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, explique dans un communiqué le PDG du groupe basé à Shanghai. Ces dernières années, nous n'avons pas seulement investi dans de prestigieuses marques patrimoniales, mais nous avons également créé une alliance stratégique de sociétés leaders du secteur en tant que partenaires et co-investisseurs de Lanvin Group. Chacun de ces partenaires est particulièrement qualifié pour aider à stimuler la croissance, améliorer la performance de nos marques et libérer tout le potentiel des nouveaux marchés.  Nous prévoyons d'accélérer la croissance de notre portefeuille par le biais d'un développement organique et d'acquisitions ciblées, en construisant un portefeuille mondial de marques de mode de luxe emblématiques qui attirent une large clientèle. Lanvin Group permettra à ces marques de s'épanouir non seulement dans leur pays d'origine, mais aussi en Asie et en Amérique du Nord, les plus grands marchés du luxe au monde."

Dans son projet présenté aux investisseurs potentiels, le groupe met en effet en avant son écosystème qui se compose de Primavera sur le volet expertise e-commerce et marchés de consommation en Chine, BaoZun dans l'e-commerce, K11, dans la distribution, Stella international dans la chaussure haut de gamme, Activation pour la communication et le marketing en Chine, Itochu pour la distribution au Japon, Fosun pour l'expertise intersectorielle ou encore Neo-concept qui est spécialiste de la production et distribution d'articles de mode.

"Nous avons cherché à soutenir un leader émergent dans le secteur de la consommation avec un attrait mondial durable et des perspectives de croissance importantes en Asie, explique Max Chen, président, directeur général et directeur financier de PCAC, et associé de Primavera. Le groupe Lanvin est une entreprise unique au monde, dotée d'un riche héritage, d'une équipe de direction entreprenante et d'une stratégie différenciée visant à construire un géant du luxe pour une nouvelle génération de consommateurs, en bénéficiant notamment de l'essor de la consommation de luxe en Asie. Lanvin Group et Primavera partagent la même vision de l'entretien et de la revitalisation des marques de luxe de classe mondiale. Nous sommes impatients de travailler ensemble pour développer la plateforme mondiale de Lanvin Group et stimuler la croissance de son portefeuille de marques."

Le groupe revendique aujourd'hui une présence dans 80 pays avec quelque 300 magasins et 1.200 points de vente pour un chiffre d'affaires de 333 millions d'euros, dont 66 millions pour Lanvin et 57 millions pour Sergio Rossi. Il annonce viser une croissance annuelle moyenne de 31%, portée par l'ouverture de 200 magasins et une progression annuelle de 40% des ses ventes en ligne. Le tout pour frôler le milliard d'euros de ventes fin 2025, avec une barre fixée à 473 millions en 2022. Surtout le groupe mise sur son potentiel en Chine, rappelant qu'aujourd'hui cette région représente 14% de ses ventes mais qu'à l'horizon 2025, les consommateurs chinois pourraient représenter 45% de la consommation de produits de luxe dans le monde, contre 23% l'an dernier.

Pour atteindre ses objectifs, le Lanvin Group mise sur la croissance organique de ses marques actuellement en portfolio. Mais l'entrée en Bourse, qui devrait lui apporter quelque 544 millions de dollars dont une part via un engagement supplémentaire de partenaires déjà engagés dans le groupe, doit aussi lui permettre de procéder à de la croissance externe. Le groupe explique dans son document à l'attention des investisseurs que son plan pour 2022 comporte un investissement de 20 millions d'euros pour un incubateur de jeunes marques, mais aussi des prises de participations minoritaires dans des start-up que ce soit dans la mode, l'e-commerce, le design ou la supply-chain. Surtout le groupe précise vouloir réaliser plus d'une dizaine d'investissements d'ici fin 2025, dont deux acquisitions stratégiques dès 2022. Alors, quelles pourraient être ces acquisitions susceptibles d'enrichir rapidement le portefeuille du groupe? Si l'on en croit les prévisions du groupe, celles-ci pourraient apporter au chiffre d'affaires du groupe une soixantaine de millions d'euros en plus dès cette année.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com