×
5 741
Fashion Jobs
Publié le
8 févr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le lin se convertit à la nouvelle méthode européenne de calcul de l'empreinte environnementale

Publié le
8 févr. 2022

Le lin devient la première filière agro-industrielle à mesurer ses impacts environnementaux via la PEF (product environmental footprint ou empreinte environnementale de produit en français), nouvelle méthodologie développée par l'Union européenne et destinée à devenir le langage commun des filières sur les questions environnementales.


Shutterstock


La Confédération européenne du lin et du chanvre (CELC) présente ce 9 février les premiers résultats de son étude stratégique "le cycle de vie du lin", menée via ce nouveau standard. Cette analyse du cycle de vie (ou ACV) permet de mesurer les effets de pratiques responsables en termes d'impacts environnementaux à différentes étapes de production, mais également d'assurer la fiabilité des données mises à disposition des marques.

"L'objectif est de regarder où sont les gros et petits impacts, et d'aller au besoin collecter des données qui n'avaient jamais été collectées", explique Marie Demaegdt, directrice textile et développement durable de la CELC, qui pointe que de nombreuses données se basaient précédemment sur la littérature scientifique. "Toutes les données de cette étude viennent d'une collecte de terrain spécifique. Par exemple, la consommation énergétique des machines dédiées au lin ont été expertisées pour cette étude".

Ce premier travail s'est concentré sur l'étape de production de la fibre de lin. Via les modes de calcul de la PEF, le lin obtient une note de 1,6, sur une échelle allant de 1 pour la meilleure note à 5 pour la plus basse. Le détail des données est dès ce 9 février mis en accès libre, et sera progressivement complété via des analyses ultérieures. Il faudra cependant attendre que d'autres filières, fibres ou produits, publient leur propre analyse PEF avant de pouvoir faire des comparaisons.

"Une ACV, c'est le projet d'une vie. Car mesurer ses pratiques et les améliorer est un effort perpétuel", explique Julie Parizet, directrice innovation et RSE de la CELC. "Ces données sont extrêmement demandées par les marques, qui réalisent leurs propres ACV sur leurs produits. Il ne s'agit là que d'une première étape. Après ce travail sur la fibre de lin, nous allons analyser les produits et semi-produits de lin: peignage, fil, tissage, tricotage… pour produire des jeux de données moyens et, derrière, des ACV".


CELC


En janvier 2021, la CELC fêtait son élection à l'unanimité au sein du secrétariat technique de la PEF textile-habillement. Une instance européenne où siègent d'autres organisations françaises, comme la Fédération de la haute couture et de la mode (FHCM), et des marques telles que Lacoste ou Decathlon, et dont devrait émaner en 2023 des règles d'application propres au secteur habillement-chaussure, les attendus PEFCR Apparel&Footwear.

Plus largement, l'UE des 27 établit actuellement pour les ACV seize indicateurs identiques, quel que soit le secteur, un préalable nécessaire pour comparer les réalités des filières.

"Pour nous, le vrai objectif est d'aller chercher des points d'amélioration", insiste cependant Marie-Emmanuelle Belzung, secrétaire générale de la CELC. "Quand on est une fibre pesant 0,4% du marché mondial, on passe sous les radars. Il fallait donc monter une base de données fiable. Car aujourd'hui, auprès de consommateurs et marques, il ne sert à rien d'affirmer. Il faut prouver et montrer qu'on cherche des leviers d'amélioration."


CELC


France, Belgique et Pays-Bas concentrent 80% de la production mondiale de lin, et se sont dotés du label d'origine et de qualité European Flax pour en identifier les fibres, ainsi que de la certification "Masters of Linen" pour mettre en valeur les filateurs et tisseurs européens qui trouvent dans une culture responsable un fort argument de vente.

Pour éclairer les marques sur sa fibre, la CELC lancera au printemps ses premières "masterclass lin". Celles-ci convieront dirigeants, acheteurs, responsables RSE et directeurs de communication au 3 Mazarium (Paris VIe), où l'entreprise Terre de Lin déploiera pour l'occasion un champ de lin éphémère.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com