×
5 215
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
31 oct. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le long-métrage "Une robe pour Mrs. Harris" s'inspire d'une robe estampillée Dior

Par
AFP
Publié le
31 oct. 2022

En salles ce mercredi 2 novembre, la comédie dramatique intitulée "Une robe pour Mrs. Harris" est adaptée d'un roman de l'auteur et sportif américain Paul Gallico, originellement publiée en anglais sous le titre de "Mrs. Harris goes to Paris" en 1958. Le long-métrage américano-britannique met en scène Ada Harris (incarnée par Lesley Manville), une femme de ménage du Londres d'après-guerre, qui, lors d'une morose journée de travail, tombe sous le charme d'une robe estampillée Dior. Elle décide alors de s'envoler pour Paris, la capitale de la mode. Un véritable conte de fées des temps modernes. 


Affiche du film "Une robe pour Mrs. Harris" - DR



Dans sa quête, la femme de ménage anglaise croise Madame Colbert, jouée par l'iconique Isabelle Huppert, qui travaille pour la maison de haute couture Dior (sollicitée lors du tournage). "Pendant la pandémie, c'était difficile d'obtenir certains tissus et on a eu besoin de plus de 9 mois pour créer les robes", raconte le réalisateur britannique. 

Aux aléas de la production s'ajoutent les voyages, compliqués par la crise sanitaire, entre Londres, Paris et Budapest où l'équipe a travaillé près de trois mois.

"Je souhaitais tourner avec des acteurs français pour que le film soit vraisemblable et authentique et ne pas tomber dans un conte déconnecté de la réalité", explique à l'AFP le réalisateur et scénariste anglais Anthony Fabian, qui a également fait participer Lambert Wilson.

Pour l'acteur niçois Lucas Bravo, qui incarne dans le film le personnage d'André Fauvel, un comptable timide mais charmant, "Une robe pour Mrs. Harris" est "une parenthèse de positivité loin du narcissisme des réseaux sociaux. Je crois qu'avec le contexte actuel, les gens n'ont pas besoin de froideur ou de condescendance mais d'amour et de bienveillance".

Avec son long-métrage, le réalisateur Anthony Fabian espère qu'"en sortant de la projection, les spectateurs soient gonflés d'optimisme et de joie".

Avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.