×
5 442
Fashion Jobs
Publié le
3 nov. 2014
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le luxe d’occasion : un marché en plein essor

Publié le
3 nov. 2014

Dopé par la crise et les nouvelles technologies, le marché de l’occasion est en plein essor, notamment sur le segment du luxe. Dans son dernier rapport sur le secteur du luxe, Bain & Company estime à 16 milliards d’euros le marché mondial des biens de luxe de deuxième main, contre 223 milliards d'euros en 2014 pour le marché du luxe neuf.

Près de 80 % de ce marché est constitué par la vente de bijoux et surtout de montres, 50 % des ventes totales sont réalisées en Europe et 80 % de la distribution passe encore par des points de vente physiques, même si l’e-commerce est en forte progression, indique encore l’étude. Les ventes en Asie, en particulier, sont en pleine croissance, tirées par l'expansion des cols blancs en quête de produits griffés à des prix abordables.

La page d'accueil de l'e-commerce italien de luxe d'occasion Privategriffe


"Ce marché répond à la demande croissante de consommateurs de produits à un juste prix, qui ne veulent pas renoncer aux grandes marques pour autant. Certes, le marché de l’occasion cannibalise en partie la vente de produits neufs. Mais, d’un autre côté, il contribue aussi à transformer les produits de luxe en biens durables avec un prix de revente de plus en plus défini, ce qui en augmente la valeur perçue", explique l’auteur de l’étude, Claudia D’Arpizio.

Pour les montres, qui représentent la majorité des ventes, ce sont les marques des grandes griffes les plus facilement vendables, qui sont les plus convoitées. En revanche, il n’y a pratiquement pas de marché pour les marques accessibles, estime Bain & Company dans son rapport.

"Les mentalités ont complètement changé. Il n’y a plus comme avant ce côté affectif et émotionnel par rapport à l’objet de luxe, auquel on était viscéralement attaché. Par ailleurs, lorsque l’on se rendait dans des dépôts-vente auparavant, c’était souvent pour faire face à des problèmes financiers. Aujourd’hui, se débarrasser d’objets de valeur est bien vu, tout comme acheter de l’occasion. C’est considéré comme un achat malin", analyse Yann Le Floc’h, fondateur et CEO du site de vente de luxe d’occasion InstantLuxe.

La version chinoise de l'e-commerce français de luxe d'occasion InstantLuxe


Grâce à Internet, le marché de produits de luxe de deuxième main, qui était auparavant cantonné aux magasins et dépôts-vente spécialisés, est entré dans une dimension globale en rendant accessible ces produits au plus grand nombre.

De fait, depuis 2009, ont commencé à se multiplier les sites spécialisés comme Vide Dressing, Vestiaire Collective et InstantLuxe en France, Privategriffe en Italie, Milan Station ou Secoo en Chine. Le problème reste la question de l’authentification du produit. Beaucoup de sites proposent désormais des services de certification, "avec des résultats mitigés toutefois", selon Bain & Company.

Les appareils mobiles (smartphones et tablettes) ont donné un coup de fouet, notamment, au marché du luxe d'occasion. Selon les données de Wallapop, une application mobile géolocalisée d’achat-vente de produits d’occasion, "les marques de luxe représentent désormais 18% des 50 marques les plus recherchés sur le marché de l'occasion en France".

L'application mobile Wallapop pour l'achat et la vente de produits d'occasion


"Il y a un intérêt croissant parmi les utilisateurs à trouver les articles ‘premium’ sur le marché de seconde main et ainsi avoir accès aux marques les plus recherchées à des prix abordables. De plus, le marché de l'occasion a sans aucun doute ouvert de nouvelles possibilités pour les ‘accros aux marques’, en leur permettant de dénicher des produits de mode haut de gamme à moindre coût, et dans le même temps de monnayer ceux accumulés dans leurs armoires", observe Augustin Gomez, PDG et cofondateur de Wallapop.

"Les femmes recherchent surtout les sacs à main et les marques de chaussures de luxe, mais il y a aussi un intérêt pour les montres et même les voitures de luxe sur le marché masculin", poursuit-il.

Les marques de luxe les plus convoitées par les Français sur le marché de l’occasion sont Louboutin, Gucci, Chanel, Vuitton, Dior et Longchamp, tandis que les catégories les plus recherchées sont les sacs, les montres et les chaussures, selon les statistiques de Wallapop, qui compte plus de 2 millions de références et affiche un volume de transactions quotidien de 2 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com