Le luxe prend ses marques au Canada

Longtemps laissé en jachère par les marques de luxe, le Canada attire de plus les grandes maisons de mode internationales. Ces dernières années, les ouvertures de magasins haut de gamme se multiplient dans le pays à la feuille d'érable, en particulier dans les grandes métropoles comme Toronto et Vancouver. Un constat que vient confirmer une récente étude de la société de conseil en immobilier Savills, qui a classé Toronto au dixième rang mondial des villes ayant enregistré le plus grand nombre d'ouvertures de boutiques de luxe en 2017.


L'enseigne de luxe américaine a ouvert deux magasins à Toronto en 2016 - Saks Fifth Avenue

D'après ce rapport paru fin 2017, 3,1 % des inaugurations de magasins de luxe enregistrées en 2017 au niveau mondial ont eu lieu dans la ville canadienne, classée aux côtés de mégapoles comme Paris, Tokyo, Londres, Los Angeles... Une proportion quasi équivalente à celle de New York et ses 3,7 %.

L'augmentation du tourisme ainsi que des loyers relativement abordables expliquent, selon Savills, cet attrait des marques de luxe pour Toronto. Pour comparaison, le loyer d'une boutique de luxe était d'environ 318 dollars (256 euros) par pied carré dans la ville canadienne en 2017, contre 3 200 dollars (2 577 euros) à New York et 1 418 dollars (1 142 euros) à Milan.
 
« Toronto dispose par exemple de plus d'habitants, de grandes fortunes, de touristes étrangers et d'un plus grand volume de ventes au détail que la ville de Sydney. Pourtant, ses loyers haut de gamme, dans les rues les plus convoitées, sont divisés par deux par rapport à ceux de la plus grande ville australienne. Le côté relativement "abordable" de Toronto et son potentiel pour le secteur du luxe ont attiré de nombreuses marques », précise le rapport.
 
Parmi les premières enseignes de luxe internationales à s'être intéressées ces dernières années au Canada, on compte la chaîne américaine Nordstrom, qui a ouvert son premier magasin dans le pays en septembre 2014, au CF Chinook Centre à Calgary, suivi par d'autres ouvertures à Vancouver, Ottawa et Toronto. Nordstrom compte désormais six points de vente sur le territoire et ne compte pas s'arrêter là. Le distributeur de luxe prévoit d'ouvrir six magasins Nordstrom Rack, son enseigne de déstockage, au Canada en 2018.

Son confrère Saks Fifth Avenue a suivi le même chemin, inaugurant ses deux premiers magasins canadiens en février 2016 à Toronto : le premier a ouvert ses portes au CF Toronto Eaton Centre et le second au CF Sherway Gardens. Depuis son entrée au Canada, Saks a également ouvert un certain nombre de magasins Saks Off 5th et prévoir d'ouvrir jusqu'à 25 nouveaux points de vente dans le pays cette année.

Par ailleurs, de nombreuses marques de luxe ont ouvert leurs propres boutiques au Canada, à l'image de Chanel, Hermès, Woolrich, Jimmy Choo ou encore le joaillier Van Cleef & Arpels, mais aussi Belstaff. Si beaucoup ont opté pour des emplacements sur rue dans l'hypercentre des villes, comme le quartier du « Mink Mile » à Toronto ou la « luxury zone » autour des rues Alberni et Burrard à Vancouver, les centres commerciaux de banlieue ont eux aussi enregistré un afflux de griffes prestigieuses.

Le Yorkdale Shopping Centre, l'un des malls les plus importants de Toronto, comprend même une aile consacrée au luxe, où se trouve d'ailleurs la plus grande concentration de boutiques de luxe du Canada. Parmi elles, Moncler et Versace, et de nombreux magasins comme Moose Knuckles et Unter (qui y a ouvert son premier flagship en Amérique du Nord), et même le label OVO du rappeur Drake, inauguré l'an dernier. « Au Yorkdale, la clientèle a clairement un appétit pour le luxe, analyse Claire Santamaria, directrice du centre commercial, pour FashionNetwork.com. On remarque l'arrivée de nouvelles marques qui cherchent des emplacements pour toucher de nouveaux consommateurs, mais aussi leur clientèle existante ». En outre, le centre Yorkdale reçoit la visite d'environ 2 millions de touristes par an et bénéficie donc d'une base de consommateurs diversifiée qui connaît les marques internationales.

Durant des années, la chaîne de grands magasins canadienne Holt Renfrew était la seule option qui se présentait aux Canadiens amateurs de produits de luxe. Mais la donne est en train de changer dans le pays aux près de 10 millions de km² avec l'arrivée depuis cinq ans de marques et enseignes internationales de luxe attirées par un marché en plein essor. Le cabinet de conseil en stratégie Bain & Company prévoit ainsi une augmentation de 6 % des ventes de produits de luxe cette année et une croissance annuelle de 4 % ou 5 % jusqu'en 2020. Et, après les grandes maisons, ce sont à présent les marques de luxe « abordable » qui devraient chercher à se faire un nom au Canada, à l'instar de Maje et Sandro, participant ainsi à l'épanouissement du secteur au niveau local.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

ModeLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresJoaillerieLuxe - DiversDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER