×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
10 nov. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le magnat égyptien Nassef Sawiris veut un dialogue "constructif" avec Adidas

Par
Reuters
Publié le
10 nov. 2015

Le magnat égyptien Nassef Sawiris, qui contrôle 6 % des droits de vote d'Adidas, a déclaré qu'il voulait établir une relation constructive avec le groupe allemand de sportswear.

Nassef Sawiris, dont le fonds NNS Holding détient une participation directe de 1,7 %, a aussi accumulé 4,3 % supplémentaires de droits de vote grâce à l'achat d'options qui devraient lui permettre d'accroître sa participation.

Starjg


Le milliardaire égyptien a déclaré à Reuters qu'il était « intéressé par établir un dialogue constructif » avec le groupe d'articles de sport.

Le PDG d'Adidas, Herbert Hainer, a déclaré la semaine dernière que l'entreprise avait mené un « dialogue intense » avec la plupart de ses actionnaires clés. Au sujet du magnat égyptien, il a précisé que « tout le monde est bienvenu et si quelqu'un peut nous aider, nous sommes prêts à écouter ».

Plus tôt dans l'année, Albert Frère, l'homme le plus riche de Belgique, et qui, avec Nassef Sawiris, était précédemment devenu un des principaux actionnaires de Lafarge avant sa fusion avec Holcim, a aussi acquis une participation dans Adidas, à hauteur de 3 %.

Ces prises de participations interviennent alors qu'Adidas est à la recherche d'un successeur pour Herbert Hainer, lequel a été critiqué l'an dernier pour ses pertes de part de marché face à Nike. Le groupe a par ailleurs souffert de la baisse de ses ventes dans le secteur des articles de golf, ainsi que de son exposition en Russie. Si le PDG du groupe a indiqué qu'une vente du segment golf est envisageable, la possibilité d'une cession des activités fitness de Reebok, en cours de redressement, a par contre été exclue.

En mai, Herbert Hainer par ailleurs a indiqué que le groupe avait recruté des consultants afin de contrer une éventuelle tentative de prise de contrôle hostile.

Les actions Adidas ont atteint la semaine dernière leur plus haut niveau depuis janvier 2014, après la publication de résultats au-delà des attentes, pour le troisième trimestre. Les projections de ventes et profits pour l'ensemble de l'exercice ont par ailleurs été relevées, et accompagnées de perspectives optimistes pour 2016.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.