×
Publié le
12 avr. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le malletier Moreau en plein déploiement à l'international

Publié le
12 avr. 2017

A côté des célèbres Louis Vuitton, Hermès et Moynat, la marque française Moreau s’invite dans le cercle fermé des malletiers-maroquiniers parisiens en ouvrant une nouvelle boutique au 49, rue du Faubourg Saint-Honoré.

Relancée en 2011, notamment à travers l’ouverture d’une première adresse dans le quartier de l’Elysée (rue Miromesnil), la marque a été rachetée en avril 2016 par le groupe italo-japonais Onward Luxury. Celui-ci détient notamment les marques Joseph, Jil Sander et Véronique Branquinho, et produit en licence le prêt-à-porter et chaussures pour Mulberry, le prêt-à-porter Rochas ou les chaussures de Proenza Schouler et See by Chloé. Moreau revient ainsi dans le quartier qui l’a vu naître en 1882, la boutique de Miromesnil étant transformée en bureau et atelier.

Une ouverture qui intervient après celle de Tokyo en avril dernier et de San Francisco en mai prochain (sous franchise avec un partenaire américain), le président de Moreau, Kazuyuki Yamagishi, annonçant « une stratégie globale sur le retail » à travers l’ouverture de boutiques dans les grandes capitales du monde – la marque compte aujourd’hui une trentaine de points de vente – et dont le rythme suivra les opportunités du moment.

« Moreau était endormie, explique Kazuyuki Yamagishi, et l’acquisition par Onward Luxury via sa filiale européenne permet aujourd’hui d’envisager une vraie stratégie de développement mondial. Ainsi, après l’ouverture d’une première adresse au Japon (le groupe Onward Luxury étant basé au Japon, ndlr) puis à Paris, nous ouvrirons à San Francisco en mai prochain via un partenaire en franchise, puis cette année à Londres (boutique en propre) dans le quartier de Mayfair. »

Dans le détail, si le marché asiatique représente aujourd’hui entre 30 et 40 % du chiffre d’affaires (la marque est notamment présente chez Isetan), l’ouverture à San Francisco et le développement wholesale aux Etats-Unis (la marque est déjà présente chez Barneys) devrait modifier les pourcentages dans les mois à venir.

D’une superficie de 100 m², la boutique parisienne ouvrira ses portes dès le 1er juin. L’aménagement de l’espace a été confié à l’architecte Jeff Van Dyck, qui offre un décor reprenant le bleu emblématique de la maison, associé à des matériaux nobles – chêne fumé, laiton, dorures à l’ancienne, parquet style Versailles – et une vitrine évoquant les codes des devantures du 19ème siècle.

Outre le décor, la boutique présentera les collections de sacs homme et femme réalisées par le directeur artistique, Fedor Georges Savchenko, qui mettra à l’honneur les modèles incontournables de la marque – ainsi du Bregançon, du Vincennes, du Miromesnil -, une nouvelle ligne de sacs en jacquard lancée pour l’automne-hiver 2017, plusieurs types de sacs à dos reprenant l’imprimé de la maison dans une version cuir de veau, mais aussi des accessoires et de la petite maroquinerie.

Moreau devrait également offrir à ses clients un service de personnalisation renforcé avec embossage d’initiales, motifs ou bandes de couleur à la demande, et proposer un service de sur-mesure permettant de choisir le cuir, la couleur ou le petit détail. Des collaborations avec des artistes et peintres connus sont également en réflexion.

Collaborant autour d’une dizaine de personnes à Paris, Moreau fabrique aujourd’hui ses collections intégralement en France, dans des ateliers situés du côté de Clermont-Ferrand, Vichy ou Blois.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com