×
Publicités
Par
AFP
Publié le
4 mai 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le marché du luxe devrait progresser de 4% en 2011

Par
AFP
Publié le
4 mai 2010


Escada été 2010
PARIS, 4 mai 2010 (AFP) - Le marché du luxe devrait progresser de 4% l'année prochaine à 169 milliards d'euros grâce aux pays émergents, selon une étude du cabinet d'analyse Precepta publiée mardi 4 mai.

Au Nord, maintenant que la récession est finie, "la morosité s'est installée pour plusieurs années" et "le luxe redevient pour un temps un excès socialement récriminé", relève l'étude.

Mais dans les pays émergents, "le boom économique se poursuit", entraînant "l'émergence d'une catégorie sociale de hauts revenus de plus en plus conséquente", et "la demande de logo" y reste forte.

Il en résulte que les groupes de luxe doivent à la fois "accélérer le redéploiement de leur activité vers les pays émergents" et s'adapter aux changements de la demande dans les pays occidentaux, indique Précepta.

Investir dans les pays émergents "suppose d'en avoir encore les moyens", alors que la crise a "destabilisé" des groupes de luxe comme Escada et Lacroix, relève Precepta.

Pour ce qui est des pays occidentaux, "le luxe répond dans les périodes post-récession à un besoin de plaisir intimisé", ce qui profite aux "marques discrètes". Les consommateurs cherchent "le juste prix", tandis que la progression du chômage fragilise les classes moyenne-supérieure et supérieure, menaçant les marques "de luxe accessible".

A contrario, toujours dans les pays matures, l"hyper-luxe présente "un potentiel de croissance", car "le nombre de riches ne cesse de s'accroître" et "les riches sont de plus en plus riches".

A moyen terme, les marques de luxe doivent "inventer les codes d'un luxe écologique et socialement responsable" car "elles sont loin d'être irréprochables" et "le risque d'image est terriblement élevé".

Il faut qu'elles s'approprient internet "à la fois comme vecteur de communication et d'image et comme canal de vente", dans la mesure où "5 à 10% des ventes de luxe se feront sur la Toile d'ici à 2015".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.