×
6 045
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
5 janv. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le marché français du textile/habillement devrait afficher un repli de 17% pour 2020

Publié le
5 janv. 2021

Publiant le bilan définitif des ventes du mois de novembre, l’Institut Français de la Mode en profite pour mentionner que l’activité 2020 des distributeurs du textile/habillement en France allait vraisemblablement s’inscrire en recul de 17%. Ce qui témoignerait donc d’un mois de décembre dynamique, puisque la baisse annuelle précédemment envisagée était de -20%. Dans le pire des scénarios, à savoir celui d’un confinement qui se serait prolongé tout le mois de décembre, l’IFM avait averti que la chute aurait pu être bien plus sévère en 2020, de l’ordre de -27%.


Durant l'année écoulée, les vitrines mode ont baissé le rideau durant près de trois mois. - Pixabay


"Ce repli envisagé de-17% est relié à l’hypothèse prudente d’une activité stable en décembre (par rapport à 2019). Or, les premiers éléments qui nous parviennent laissent à penser que ce mois sera positif par rapport à l’an dernier. Si une croissance de 5% est enregistrée pour décembre, on observera une baisse annuelle plus restreinte, s’établissant à -15 ou -16% pour 2020", analyse Gildas Minvielle, le directeur de l’observatoire économique de l’IFM.

Rappelons qu'une rapide photographie des dix premiers jours de décembre avait été publiée le mois dernier, montrant une activité mode bondissant de 20% (vs 2019), bien aidée par l’effet calendaire du décalage du Black Friday.

Sur les onze premiers mois de l’année 2020, le chiffre d’affaires des acteurs mode se situe en recul de -18,7%, par rapport à la même période en 2019. Le mois de novembre a été délicat pour ces derniers, puisque les magasins "non essentiels" ont à nouveau dû fermé leurs portes (jusqu’au 28 novembre). Leurs ventes ont diminué de 51,1% sur le mois, ventes en ligne comprises. Un résultat moins dégradé que pendant le premier confinement.

Des trajectoires diverses sont à noter: les acteurs de la vente à distance ont connu une hausse d’activité de 42% en novembre, quand, dans le même temps, les ventes des grands magasins ont dévissé de 77,1%. Tous types de distributeurs confondus, les ventes web ont augmenté de 63,1% sur le mois, tandis que l’activité des points de vente physiques a plongé de 75%.

Sur la période de janvier à novembre 2020, les ventes en ligne du secteur textile/habillement "ont enregistré une croissance de 19,9% en valeur par rapport à la même période de 2019, selon l’IFM. On rappellera qu’en 2019, la hausse du commerce en ligne n’avait été que de 3,2%". Les points de vente physiques ont de leur côté vu leurs ventes reculer de 26,1% au cours des onze premiers mois de l’année.

"En dehors des confinements, on observe que les Français sont retournés consommer. Ils résistent. Le mois d’août a par exemple connu une hausse des ventes d’habillement de 7%. Cette attitude apporte de l’espoir pour l’année qui débute", conclut Gildas Minvielle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com