×
Par
AFP
Publié le
30 août 2005
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Maroc profite des quotas imposés aux Chinois

Par
AFP
Publié le
30 août 2005

RABAT, 30 août 2005 (AFP) - L'industrie textile marocaine profite des quotas imposés par l'Union européenne à la Chine, a indiqué mardi le journal l'Economiste, assurant que les Européens passaient de nouveau des commandes au Maroc.


Vendeur de vêtements chinois dans la célèbre "rue de la soie" de Beijing

Quelque 75 millions de produits textiles chinois sont retenus dans les douanes européennes pour cause de dépassement des quotas arrêtés en juin dernier.

"Le blocage des produits chinois fait actuellement le bonheur des textiliens marocains", estime le quotidien des milieux d'affaires, l'Economiste.

Le dépassement des quotas par l'industrie chinoise "permet aux industriels marocains de se positionner à nouveau sur le carnet des commandes européennes", a indiqué à ce journal Karim Tazi, directeur général de l'association marocaine des industries de textile et de l'habillement (AMITH).

"La flambée du pétrole qui rend coûteux le transport des marchandises sur les longues distances (...) est un autre facteur en faveur du Maroc", juge l'Economiste.

Karim Tazi est convaincu que cette tendance encouragera les importateurs européens à se tourner de nouveau vers leurs voisins méditerranéens, rapporte l'Economiste.

M. Tazi souligne cependant que le Maroc doit "accélérer la reconversion du secteur textile pour se maintenir dans la course".

L'élimination, depuis le 1er janvier 2005, des quotas textiles imposés aux produits chinois et indiens a fortement pénalisé l'industrie textile marocaine.

Le Maroc figurait parmi les premiers fournisseurs de l'Union européenne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.