Le message militaire de Miuccia chez Prada

« Miuccia ! Miuccia ! Miuccia ! » scandaient les fans. Etions-nous nous au stade de football de San Siro ? Liverpool avait-il engagé une nouvelle star brésilienne comme avant-centre ? Non, cela s'est passé en coulisses du défilé printemps-été 2018 de Prada à Milan, après un show tapageur, cartoonesque, pétri d'esprit sportif et légèrement bizarre présenté par Miuccia Prada, dont la révérence théâtrale a été accueillie par un tonnerre d'applaudissements.


Voir le défilé
Prada - Printemps-été 2018 - Prêt-à-porter féminin - Milan - © PixelFormula
 
Et puis tous ces fans (c'est-à-dire l'ensemble des mannequins, l'équipe de son atelier et même Pat McGrath, la plus fabuleuse maquilleuse du monde de la mode) ont fini par se calmer.

« Le militarisme : c'est l'idée centrale », a déclaré la « signora » Prada, alors que des nuées de rédacteurs, d'artistes et de gros bonnets locaux attendaient de pouvoir lui présenter leurs compliments. Le récent ralentissement des ventes de Prada a fait couler beaucoup d'encre. Mais, après plusieurs trimestres faiblards, ce défilé ressemblait fort à celui d'une créatrice prête à contre-attaquer.

Les idées les plus puissantes proposées par Miuccia étaient des images de BD placardées en format XXL sur les murs de la galerie Prada de la via Spartaco et utilisées comme imprimés sur une série de tenues. Et notamment sur les somptueux manteaux en peau de chèvre, la plupart du temps dans le dos, avec des personnages féminins et romantiques de jeunes filles timides affirmant « I love Prada ».

Ces mêmes imprimés de bandes dessinées étaient repris sur toute une série de sacs à main en cuir. La créatrice a également joué avec une série de superbes manteaux croisés esprit boyfriend, en poils de chameau et tissus épais à chevrons, avec du blanc en contraste créant des effets de superpositions : un formidable concept mode, particulièrement accrocheur d'un point de vie visuel. Des revers à imprimé animalier, des strass rouge rubis et des boutons couleur bonbon ajoutaient encore au côté théâtral à l'ensemble.

Le tout mixé à outrance, car Prada suit l'obsession actuelle de la mode contemporaine pour le télescopage des cultures. Et souvent jusqu'au bizarre, comme ces robes en jacquard associées à des chemises masculines. Dans le monde de la mode, peu d'esprits sont plus fertiles que celui de Miuccia Prada. Elle a créé une nouvelle chaussette au genou, décorée de la musculature de ce qui pourrait être un réplicant sorti tout droit du film Blade Runner. Et pour finir, de super baskets Prada, semblables à celles d'un super-héros de bande dessinée, et des souliers cloutés punk rock à bout pointu.

« Des garçons manqués. Faites ce que vous voulez. Soyez indépendantes » : c'est comme ça que Pat McGrath résumait ses instructions après le défilé. Cela lui ressemble d'ailleurs : la maquilleuse britannique expliquait qu'elle vient de lancer sa propre collection capsule de blousons bombers et de tee-shirts, actuellement distribuée dans des dizaines de magasins Sephora, où ses produits de beauté rencontrent un grand succès.

Mais c'est chez Prada qu'elle fait les plus belles choses, avec un défilé qui a donné à tous le sentiment que Miuccia se réveille enfin face à la nouvelle génération de rivaux qui la défie… et qu'en guise de réponse, elle vient de jeter son gant à leurs pieds. Miuccia ! Miuccia ! Miuccia !

Traduit par Marguerite Capelle

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER