×
Publicités
Par
AFP
Publié le
21 oct. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Mexique accuse Ralph Lauren de plagiat de motifs indigènes

Par
AFP
Publié le
21 oct. 2022

L'épouse du président mexicain Beatriz Gutierrez a accusé jeudi le géant américain de la mode Ralph Lauren d'avoir, selon elle, plagié des motifs indigènes pour la confection d'un des ses vêtements.


L'épouse du président mexicain, Beatriz Gutierrez, lors d'un discours à une conférence mondiale de l'UNESCO à Mexico City, le 28 septembre 2022 - AFP


"Ecoute Ralph : nous avons remarqué que tu aimes beaucoup les motifs mexicains (...). Cependant, en copiant ces motifs tu fais du plagiat, et comme tu le sais le plagiat c'est illégal et immoral", écrit l'épouse du président Andrés Manuel Lopez Obrador sur son compte Instagram.

Mme Gutierrez, qui est historienne, a accompagné son message d'une image d'une veste colorée portant clairement la mention "Ralph Lauren".

Le vêtement, répertorié sur différents sites internet comme étant un "cardigan rayé ceinturé", coûte en moyenne 300 dollars, a constaté l'AFP.


Le visuel posté sur le compte deBeatriz Gutierrez. - Instagram


"J'espère que tu feras amende honorable auprès des communautés autochtones qui font ce travail avec amour et non à des fins lucratives et de millionnaires", ajoute-t-elle.

Les motifs utilisés dans les vêtements de la marque américaine correspondent selon elle a à des dessins des communautés de Contla (centre) et de Saltillo (nord).

La loi mexicaine sur le droit d'auteur dispose que toutes les œuvres considérées comme populaires ou artisanales doivent être respectées, et exige une mention claire de la communauté autochtone dont elles proviennent en cas d'utilisation commerciale.

En 2021, le Mexique avait déjà porté plainte contre des entreprises de mode, telles que la société chinoise Shein, la société espagnole Inditex et les sociétés américaines Anthropologie et Patowl, pour avoir utilisé des motifs mexicains dans leurs vêtements.

En 2020, le Mexique avait également porté plainte contre la créatrice de mode française Isabel Marant, qui a ensuite présenté ses excuses au gouvernement et à une communauté indigène du Michoacan (ouest).

En 2019, le ministère de la Culture avait indiqué que la société de Carolina Herrera, une créatrice de mode vénézuélienne basée aux États-Unis, avait reproduit des broderies colorées de la communauté Tenango (centre).

Le Mexique compte 56 groupes ethniques, ce qui lui confère une grande richesse en matière d'artisanat, notamment de textiles et de broderies.

Mexico, 20 oct 2022 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.