×

Le Mif, temple du made in France où la mode a une place de premier choix

Publié le
today 4 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le salon grand public dédié aux produits made in France, Mif Expo, rassemblera quelque 550 exposants du 8 au 11 novembre au sein du Hall 3 de la porte de Versailles. Une huitième édition qui affiche une fois de plus une forte représentation de labels de mode, témoignage de l’engouement non démenti pour le sourcing local sur fond de responsabilisation de la filière.


Après Normandie et Auvergne-Rhône-Alpes, c'est la région Grand Est qui sera cette année à l'honneur - Mif Expo


Les 75 000 visiteurs attendus lors de ces quatre jours d’exposition pourront ainsi découvrir les pièces de 225 marques de mode. Avec des retours d'exposants comme Lordson, Saint James et 1083, mais aussi de nouveaux venus, à l'image de Jean Fil qui a fait le pari fou de cultiver son coton dans l’Hexagone pour produire le premier polo 100 % fabriqué in France. Seront par ailleurs présentes 65 marques dédiés à la beauté et au bien-être, avec Amalthea, Alban Muller, le Petit Olivier, Kalia ou encore Hanapiz.

Le rendez-vous sera accompagné d’une série de conférences et tables rondes dédiées à l’emploi, à la surabondance de promotions, aux traités de libre-échange, à la consommation locale, ou encore à la responsabilisation des entrepreneurs. S’exprimeront notamment l’ex-ministre Yves Jégo (Origine France Garantie), Arnaud Leroy (Ademe), l’économiste Jean-Charles Simon, ou encore Guillaume Gibault (Le Slip français), Thomas Huriez (1083) et Pascal Teurquetil (groupe Muller).

"Le Salon du Made in France, c’est un acte militant pour conforter les entreprises qui existent déjà et pour susciter l’envie d’entreprendre", estime Fabienne Delahaye, qui avait fondé le rendez-vous dans le sillage de la campagne présidentielle de 2012, où le made in France s’était invité dans le débat. "C’est également une façon de saluer et de montrer le travail quotidien des régions qui agissent pour que cette économie de proximité soit une réalité".

A ne pas confondre avec le salon professionnel Made in France Première Vision, pour sa part dédié à la façon textile et cuir tricolore, le Mif propose un accès pour 10 euros, qui seront remboursés si le visiteur achète un produit sur place.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com