×
5 024
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
15 nov. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Minor collabore avec Monoprix et ressuscite son kabig breton

Publié le
15 nov. 2022

La marque patrimoniale du vêtement morbihannais, Le Minor, lance le 16 novembre une collaboration avec le réseau Monoprix. Une collection capsule en parallèle de laquelle l'entreprise travaille à la renaissance d'une de ses pièces emblématiques: le Kabig, vêtement de travail breton devenu le manteau iconique de la région.


Pièces de la collaboration entre Le Minor et Monoprix - Le Minor



La collection capsule réalisée pour Monoprix sera vendue par soixante-deux magasins de l'enseigne. Le Minor a pour cela repris l'un de ses pulls existants, repensé pour l'occasion de façon simplifiée en laine et acrylique. Outre les trois déclinaisons couleurs inspirées des lignes de la marques, et proposées pour 129 euros, la capsule propose également quatre déclinaisons rouge, bleue, verte ou grise: celles-ci sont proposées pour 99 euros. Monoprix proposera par ailleurs une écharpe et deux bonnets Le Minor, ainsi que des chaussettes.

"Avoir une collaboration avec une grande enseigne comme Monoprix, habituée à travaillée avec des marques de qualité, c'est une façon pour nous de remédier au déficit de notoriété que nous pouvons avooir par rapport à d'autres marques", explique à FashionNetwork.com le directeur général, Sylvain Flet.

Malgré son centenaire, Le Minor est en effet moins identifié par ses compatriotes que Saint James ou Armor-lux. Il faut dire que, longtemps fournisseuse de la Marine Nationale, la marque réalise encore 80% de son chiffre d'affaires à l'export, dont 65% pour le seul Japon.

Le grand retour du Kabig



Pas question néanmoins pour Le Minor d'oublier ses racines. Bien au contraire, la marque veut renouer avec une pratique abandonnée voilà quatre décennies: la production de Kabig. Apanage des marins bretons depuis au moins la fin du XVIIIe siècle, doté d'une capuche et de poches ventrales pour se réchauffer les mains, le manteau vient de faire l'objet d'une opération de précommande qui a attiré plus de 200 acheteurs initiaux.


Le Kabig Le Minor version 2022 - Le Minor


"Cette approche nous a permis de confirmer qu'il y a bien une attente, tout en évitant le risque de surproduction", nous explique Sylvain Flet, qui s'est tourné pour cette renaissance du Kabig le Minor vers le spécialiste de la maille Jules Tournier. Un premier pas vers un retour des manteaux dans l'offre de Le Minor, qui a jadis fournit Courrèges ou Dior dans ce domaine.

Hors précommandes à 425 euros, il faudra compter 475 euros pour un kabig Le Minor, en drap de laine bleu marine ou rouge vif, pour homme et femme. Une pièce qui vient s'ajouter à l'offre existante de blazer marine en laine mérinos. Des pièces qui vont accompagner une collection printemps-été se tournant vers les tons pastel et les inspirations skatewear, via tee-shirt rayés, marinière aux tons électriques, veste coach, gilet cricket et cardigan oversize.


Le Minor consacre une série de quatre vidéos à la re-créationde son Kabig avec l'entreprise Tournier



Le Minor a récemment rénové son atelier historique de Guidel, près de Lorient, où officient plus d'une soixantaine de collaborateurs. Après avoir doublé son parc de machines de tricotage, l'entreprise a investi dans les outils modernes d'assistance à la découpe. Et, côté client, totalement réinventé son magasin d'usine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com